Entreprise senior-web

Recruter un cadre sénior : un besoin stratégique pour l’entreprise

, par Camille Boulate

Selon une étude publiée aujourd’hui par l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), recruter un profil senior répond avant tout à un besoin stratégique et spécifique de l’entreprise, qui n’hésite pas à faire des compromis.

Répondre à un besoin stratégique : c’est la raison principale pour laquelle une entreprise procède au recrutement d’un cadre senior, indique l’Apec dans une nouvelle étude* publiée aujourd’hui.

 

“Souvent, le recrutement s’inscrit dans une stratégie de développement de l’entreprise au travers de la conquête de nouvelles parts de marché (sur un nouveau territoire par exemple), la commercialisation d’un nouveau produit ou encore l’implantation d’une nouvelle technologie; cela peut se traduire par une création de poste.”

 

Être opérationnel rapidement

Plus que l’âge, c’est donc davantage le critère d’expérience qui pèse dans la balance pour décider quel profil embaucher. Ainsi, les entreprises s’attende à ce qu’un cadre senior soit opérationnel tout de suite, sans avoir besoin de le former au préalable. “C’est notamment le cas lorsqu’il s’agit du remplacement d’un salarié dont le départ mettrait en péril le maintien de l’activité”, souligne l’Apec. De façon plus minoritaire, le besoin de recrutement d’un profil senior intervient sur des métiers en tension. Le candidat doit “posséder une multitude de compétences, acquises en grande partir grâce à une expérience professionnelle conséquente”, précise l’Apec. Plus rarement, intégrer un cadre senior dans sont entreprise intervient dans un contexte de réorganisation (fusion, démission d’un directeur, etc.) Dans tous les cas, les cadres seniors sont souvent recrutés en tant qu’expert de leur secteur d’activité. “Les employeurs sont en quête d’un candidat qui maîtrise l’environnement professionnel dans lequel ils évoluent”, note l’Apec.

Des employeurs qui ajustent leurs offres

L’enjeu lié au recrutement d’un cadre senior est parfois tellement élevé, que certains employeurs n’hésitent pas à revoir à la hausse leur offre de rémunération pour séduire le profil recherché, parfois présent chez la concurrence. “Le rapport coût / bénéfice joue alors en faveur des séniors censés pouvoir répondre aux besoins de l’employeur de manière quasi immédiate”, analyse l’Apec. Outre la rémunération, les entreprises sont parfois prêtes à adapter les contours du poste du profil recruté “pour s’assurer qu’il reste dans l’entreprise”.

*étude “Les cadres séniors : recrutement et intégration en entreprise”, publiée le 15 mars 2017, par l’Apec.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème