Économie CC_NAO_2018

RH : des augmentations à venir

, par Marie Roques

L’Observatoire annuel de la rémunération anticipe une augmentation de 2,5 % du budget des négociations annuelles obligatoires (NAO). Un moyen pour les entreprises de retenir leurs collaborateurs.

 

S’adapter au contexte actuel. C’est l’un des principaux objectifs des entreprises en ce début d’année. Ainsi, l’Observatoire annuel de la rémunération estime que 97 % des organisations interrogées envisagent des augmentations pour l’année à venir. Les prévisions budgétaires sont par ailleurs en forte progression. « Avec une inflation en hausse, les budgets d’augmentation prévus pour 2022 passent en quelques mois de 1,8 % à 2,5 % au niveau national, analyse Marie Bouny, co-directrice de la practice stratégie et performance sociale. Les différences sectorielles restent toujours présentes avec un impact d’après crise propre aux problématiques de chacun. »

A lire aussi : Salaires des cadres : les candidats prennent la main

L’industrie en tête

Dans ce contexte, le secteur industriel se place en tête du classement avec un taux d’augmentation envisagé de 2,8 %. L’observatoire annuel de la rémunération précise que les ouvriers et employés bénéficieront de la plus forte augmentation avec un taux médian de 2,9 %. Les techniciens et agents de maîtrise seront également gagnants.
Par ailleurs, le secteur tertiaire financier affiche un taux d’augmentation médian de 2 %. Il donne l’avantage aux augmentations individuelles qui sont situées entre 1,15 et 1,40 %  contre 0,85 % à 0,95 % pour les augmentations générales.

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème