RSE egalite femmes hommes

Femmes cadres et crise sanitaire : le décalage de rémunération avec les hommes persiste

, par Fabien Soyez

Selon une étude de l’Apec, le déséquilibre des salaires persiste entre hommes et femmes cadres, notamment en raison de la crise sanitaire. Au-delà de la rémunération, la pandémie a “accentué les inégalités femmes – hommes”, notamment dans l’articulation vie professionnelle – vie privée.

« En France, un cadre sur trois est aujourd’hui une femme. Et malgré leur représentation et la mise en place de nombreux dispositifs permettant de lutter contre les inégalités femmes – hommes, les disparités salariales entre les femmes et les hommes cadres peinent à se résorber”, observe l’Apec dans une étude publiée le 22 septembre 2021. Alors que les femmes cadres voient leur carrière affectée et freinée par leurs responsabilités familiales souvent plus importantes que leurs homologues masculins (1), la crise sanitaire n’a guère arrangé les choses.

Tout d’abord, l’Apec constate que “le déséquilibre des rémunérations persiste”. Ainsi, l’écart de rémunération entre femmes et hommes cadres “non seulement ne se réduit pas en 2020, mais au contraire s’est accru.” Depuis plus de 10 ans, un écart de rémunération d’environ 15 % est observé entre hommes et femmes cadres, “malgré les dispositifs mis en place pour y remédier. Et la réduction en 2019 ( de 16 % à 13 %) est suivie d’un retour à 15 % en 2020”, indique l’association.

La crise de 2020 “semble avoir eu un impact sur les augmentations” : alors que jusqu’ici la part de cadres augmentés chaque année était similaire entre femmes et hommes cadres, “un léger écart s’est creusé” en 2020 au détriment des femmes. Ainsi, au cours de l’année écoulée, 35 % des femmes cadres ont connu une augmentation de leur rémunération, contre 40 % des hommes.
 

LIRE AUSSI : Covid : les hausses de salaires des cadres ont été stoppées, mais ils gardent confiance

 

“La crise sanitaire a engendré de nouvelles inégalités”

Au-delà des questions de rémunération, la crise sanitaire, notamment avec l’extension du télétravail, “a creusé certaines inégalités”, pointe l’Apec. Ainsi, les femmes cadres, déjà “davantage confrontées à des situations professionnelles compliquées”, telles que des conflits avec les équipes, le surmenage professionnel, le sexisme et le harcèlement, ont vu ces phénomènes s’accentuer. Pour les femmes cadres, la crise sanitaire a été “synonyme de stress (65 %), d’allongement des horaires (53 %) et de pression hiérarchique accrue (48 %), et ce, davantage que pour les hommes cadres”, peut-on lire dans l’étude.

Les nouvelles organisations du travail issues de la crise ont en outre exacerbé les inégalités liées à l’équilibre vie privée / vie professionnelle : “La plus grande part des responsabilités domestiques incombent encore aux femmes cadres.”

La crise a aussi “engendré de nouvelles inégalités”, indique l’Apec. “À la maison, l’organisation matérielle du télétravail se fait en défaveur des femmes cadres, elles sont le plus souvent installées au salon, dans la cuisine, en bénéficiant moins d’un bureau lorsqu’il existe”, note l’association.

Pour “combattre les inégalités au travail”, hommes et femmes cadres sont d’accord sur deux priorités : “l’évolution des mentalités” des managers et des dirigeants (56 % de femmes contre 49 % d’hommes) et les niveaux de rémunérations (51 % de femmes contre 37 % d’hommes).

 

(1) Les femmes cadres “évoluent dans des environnements familiaux et de travail qui ne favorisent pas toujours leur carrière”, note l’Apec. Un tiers des cadres sont des femmes, mais elles sont surreprésentées dans certains métiers (RH, communication, santé-social…). “L’essentiel des tâches domestiques est toujours porté par les femmes et la parentalité impacte davantage leur vie professionnelle. 78 % considèrent qu’une femme qui a des enfants est freinée dans son évolution professionnelle”, ajoute l’association. En outre, les femmes cadres déclarent plus souvent que les hommes avoir connu une situation de burn-out (36 % versus 23 %) au cours de leur carrière.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires