Entreprise thumbnail_happy office

Les Français, satisfaits mais encore stressés au travail

, par Marie Roques

Une enquête menée par SD Work au niveau européen révèle une certaine satisfaction des salariés français pour leur travail. Ce qui ne les empêche pas de déplorer un certain niveau de stress.

SD Work a voulu connaître l’état d’esprit des salariés européen vis-à-vis de leur travail en ce début d’année 2022. Il en ressort que 59 % des salariés français interrogés disent apprécier leur activité professionnelle. Un chiffre qui atteint, à titre de comparaison, 79 % aux Pays Bas, 66 % en Belgique et 64 % en Allemagne. C’est au Royaume-Uni que le panel concerné par l’étude semble le plus enthousiaste avec 53 % de satisfaction.

« Seuls, 2,4 % des salariés européens ne prendraient pas de plaisir au travail, remarque Patrick Barazzoni, directeur général de SD Work France. La fréquence varie évidemment d’un pays à l’autre, mais pour la majorité des collaborateurs, travailler reste quelque chose de plaisant. Ce constat est particulièrement positif et montre à de nombreux employeurs qu’il est possible d’offrir à leurs employés un travail stimulant et varié dans un environnement agréable. »

A lire aussi : 77 % des cadres managent, et 68 % sont heureux de le faire

Plus loin, on apprend que 61 % des Français interrogés trouvent leur travail utile, contre 71 % aux Pays Bas, 69 % en Belgique et 58 % au Royaume Uni. Aussi, 68 % des travailleurs européens interrogés dans le cadre de l’enquête se disent fiers de leur travail, un chiffre qui atteint 60 % en France.

Stress et contraintes physiques

Pour autant, ils sont 34 % à penser que leur job est mentalement stressant. En France, 3 salariés sur 10 estiment également subir des contraintes physiques liées à leur travail une ou plusieurs fois par semaine.
« Bien que la plupart des résultats de l’enquête semblent traduire un certain degré de satisfaction professionnelle chez les salariés européens, le travail reste stressant et difficile pour un bon nombre de collaborateurs, estime Patrick Barazzoni. Dans ce contexte actuel si particulier, le bien-être des employés devrait figurer en tête des priorités pour les entreprises. »

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème