Économie

42 % des salariés observent des souffrances psychologiques chez leur manager

, par Deborah Weill

Selon une étude menée par Bilendi pour Indeed en janvier et février 2021, 17 % des salariés considèrent qu’ils ne sont pas concernés par la santé mentale de leur manager.

Avec la crise de la Covid 19, et surtout avec la normalisation du télétravail, de nombreux Français voient leur santé mentale dépérir. Si 4 Français sur 10 pensent que leur manager ne se soucie pas de leur bien-être, 41 % des salariés ne considèrent pas a contrario, avoir à se préoccuper de celui de leur manager.

Dans la majorité des cas, la confiance des travailleurs envers leur responsable hiérarchique n’est pas acquise. 48 % des effectifs interrogés considèrent que leur manager est trop centré sur lui même, et 13 % d’entre eux considèrent qu’une baisse de bien-être mental serait perçu comme une preuve de faiblesse dans l’entreprise.

De même, l’étude précise que lorsqu’un manager s’intéresse à la santé psychique de ses salariés “57 % de ces derniers considèrent que c’est parce que cela joue sur la performance de l’équipe, et 26 % parce que cela contribue à véhiculer une bonne image de l’entreprise”, soulignant ainsi qu’il n’y aurait pas de véritable altruisme en entreprise.

 

LIRE AUSSI“Épuisés, les managers doivent aussi être attentifs à eux-mêmes”

 

Conséquences

Il est intéressant de noter cependant que la santé mentale des managers n’est pas souvent prise en compte dans l’organisation de l’entreprise. Ainsi, 17 % des répondants pensent que l’attention prêtée au bien être ne devrait s’opérer qu’à sens unique au sein des entreprises. 5 % des répondants ont même alerté la direction du manque de motivation de leur responsable.

Si l’étude laisse entendre que les managers serait perçus comme illégitimes à ressentir de la souffrance psychologique, il n’en demeure pas moins que selon les résultats obtenus “42 % des salariés interrogés ont observé une souffrance psychologique chez leur manager depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020.” Parmi ce pourcentage, 51 % des travailleurs ont prouvé leur solidarité envers leurs managers, et 15 % ont même pris plus de travail à leur charge pour les délester. Un ensemble hétérogène qui invite les entreprises à redoubler d’effort en terme d’attention portée sur le bien-être des salariés, managers compris !

 

 

Deborah Weill

Deborah Weill
Journaliste


Sur le même thème