Carrière cadres-emploi

S’expatrier, mode d’emploi : préparez votre retraite !

, par Chloé Goudenhooft

Le 30 mars à Paris, la Cité universitaire accueillera le salon S’expatrier mode d’emploi, organisé sous le haut patronage du secrétariat d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Partenaire de l’événement, Courriercadres.com vous propose chaque semaine de faire le point sur différentes problématiques de l’expatriation. Aujourd’hui, quelques éléments clés pour préparer votre retraite, après la négociation du départ et la gestion de votre protection sociale.

 

Entre autres questions, une expatriation à l’étranger pose celle de la retraite. Comment continuer à cotiser ou à préparer cette étape de la vie ? Tout d’abord, vous pouvez commencer par faire le bilan de votre carrière. Le site officiel de l’Assurance retraite* vous permet de connaître vos points de retraite de base et complémentaire en vous transmettant un relevé. Ensuite, en tant que salarié, vous et votre entreprise cotisez aux organismes locaux de retraite, sauf si vous êtes détaché. La brochure Votre protection sociale à l’étranger*** conseille néanmoins de faire attention à ce que propose le pays de résidence pour ne pas avoir à récupérer ce qu’il vous revient de droit. C’est d’autant plus important que 60 % des Français résidents à l’étranger indiquent être mal informés sur cette question.

Alimenter sa retraite française

49 % d’entre eux répondent ne pas avoir de couverture retraite. 16 % y ont souscrit directement eux-mêmes et seul un tiers (28 %) l’a fait via son employeur ou celui de son conjoint. Sachez qu’il est possible de continuer à alimenter votre retraite française par le biais de la CFE pour la retraite de base et à d’autres organismes pour des régimes complémentaires.

* www.lassuranceretraite.fr

** Votre protection sociale à l’étranger, L’expatriation au féminin par la CFE, Expat communciation et Humanis.

 

Dispositif de retraite des Français de l’étranger

58 % : via un système privé local (capitalisation), épargne, investissement, immobilier

21 % : retraite de base française

15 % : retraite complémentaire française Agirc-Arrco via l’employeur français

14 % : via un système privé français (capitalisation), épargne, investissement immobilier

7 % : retraite complémentaire française Argic-Arrco individu

Source : Baromètre 2016 Les expatriés et la protection sociale, par HUmanis et Lepetitjournal.com.

 

Retrouvez les autres articles de cette série tels que les métiers qui s’exportent et les pays qui recrutent, et la check-list avant de partir.

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Courrier cadres


Sur le même thème

S’expatrier, mode d’emploi : quid de la scolarisation des enfants ?

, par La Rédaction

Le 30 mars à Paris, la Cité universitaire accueillera le salon S’expatrier, mode d’emploi, organisé sous le haut patronage du secrétariat d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Partenaire de l’événement, Courriercadres.com vous propose chaque semaine de faire le point sur différentes problématiques de l’expatriation. Aujourd’hui, quelques pistes concernant la scolarité de vos enfants.