Carrière Reconversion

Reconversion : 1 cadre sur 3 souhaite changer de poste en 2017

, par La Rédaction

73 % des cadres déclarent travailler sous la pression d’objectifs à atteindre. Pour moins stresser, nombreux sont ceux qui pensent à la mobilité professionnelle. Par Nouvelle Vie Professionnelle.

 

80 % des cadres se disent sous pression

La gestion du stress est devenue un phénomène de société. De plus en plus de Français se disent stressés. Parmi eux, les cadres.
D’après un sondage Ifop-Cadremploi, 80 % des cadres du secteur privé ressentent une pression due à leur charge de travail. Cette pression est perçue comme “plutôt importante” pour 54 %. Les 26 % restant parlent d’une pression “importante”.

 

Déconnection, sport, détente : comment combattre ce stress ?

Limiter les conséquences d’un environnement de travail stressant passe par plusieurs réflexes quotidiens. C’est pour cette raison que 60 % des cadres se déconnectent le soir et le week-end. 47 % d’entre eux privilégient une activité sportive. Enfin, à la fin de chaque journée de travail, 44 % des cadres interrogés déclarent prendre du temps pour se détendre.

Si, dans de nombreuses entreprises, la gestion du stress est de plus en plus prise en considération par les employeurs, 68 % des cadres estiment que leur entreprise n’a rien mis en place pour prévenir ce stress cumulé sur le plan professionnel et 6 % avouent consulter un spécialiste.

Lire aussi >> 3 questions à un coach sur la gestion du stress

 

35 % des cadres souhaitent changer de vie professionnelle

Bien que 85 % des cadres se disent satisfait du contenu de leur poste actuel et bénéficier d’un management relativement “bienveillant”, plus d’un tiers des cadres éprouvent un besoin de mobilité professionnelle.
Changer de vie professionnelle, ce n’est pas forcément changer d’entreprise : dans certaines très grandes entreprises, il est tout à fait possible de pratiquer un autre métier au sein de la même structure. Néanmoins, nombreux sont les cadres qui expriment la volonté d’une mobilité externe.
Plutôt inquiets quant à leur avenir, 6 % d’entre eux se voient slasheurs à plus de 50 ans, exerçant ainsi plusieurs activités. Ils estiment aussi, qu’un jour ou l’autre ils devront passer par l’étape de la reconversion professionnelle.
Quoi qu’il en soit, cette catégorie socio-professionnelle est appréciée des recruteurs : en 2016, 39 % des cadres déclarent avoir déjà refusé une proposition de poste ! Et les recrutements des cadres en 2017 continuent.

 

nouvelle-vie-professionnellePar Nouvelle Vie Professionnelle.

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires