Carrière femme train

Un cadre francilien sur 4 recherche un emploi hors de l’Île-de-France

, par Fabien Soyez

Plus de 80% des cadres franciliens déclarent chaque année vouloir quitter Paris pour s’installer en région. Et selon une enquête de Cadremploi, près d’un quart d’entre eux ont recherché un emploi hors de leur région en mars 2021. Soit 5 points de plus qu’il y a un an, à la même période.

Les cadres sont-ils en train de fuir Paris ? Selon une étude de Cadremploi qui date d’août 2020, 83 % d’entre eux souhaitaient quitter la Capitale l’été dernier. Ce chiffre augmente année après année, en raison du coût de la vie qui augmente en île-de-France, mais aussi d’un stress de plus en plus grand chez les intéressés. Et si “le passage à l’acte est souvent difficile”, ils sont de plus en plus nombreux à entamer des démarches concrètes depuis début 2021.

Ainsi, d’après une autre enquête de Cadremploi, publiée fin avril, près d’un quart des cadres franciliens (23 %) a recherché un emploi hors de l’Île-de-France en mars 2021. Soit 5 points de plus qu’il y a un an à la même période. “Même tendance en comparant les évolutions entre le 1er trimestre 2020 et le 1er trimestre 2021 : le poids des candidats franciliens qui recherchent un emploi hors de leur région d’habitation a augmenté de 3 points (18 % sur T1 2020 vs. 21 % sur T1 2021)”, indique l’étude.

“Ces augmentations ne sont pas anodines ; reste à savoir s’il s’agit d’une tendance de fond qui se dessine ou une tendance éphémère qui se dissipera dans les prochains mois. Ce qui est certain, c’est que cette crise a exacerbé les questionnements autour du mode de vie et conforté les cadres Parisiens dans leurs envies d’aller s’installer en région”, observe Élodie Franco Da Cruz, Responsable des études chez Cadremploi.

 

LIRE AUSSI : Quitter Paris : les 4 questions à se poser avant de partir

 

Un “attrait particulier” pour la Gironde et la Loire-Atlantique

En ce qui concerne la localisation recherchée, “on note un attrait particulier pour les départements de la Gironde, de la Loire-Atlantique et du Rhône”, indique l’étude. Les cadres franciliens désirant quitter Paris visent ainsi des bassins d’emploi attractifs facilement accessibles en train, avec une bonne qualité de vie. 12 % d’entre eux recherchent ainsi un poste à Bordeaux, 11 % dans la métropole de Lyon, et 9 % dans l’agglomération de Nantes. Viennent ensuite Marseille et les Bouches-du-Rhône (7 %), Lille et le Nord (4 %), Rennes et l’Ile-et-Vilaine (4 %), Toulouse et la Haute-Garonne (4 %), Montpellier et l’Occitanie (4 %) et les Nice et les Alpes-Maritimes (4 %).

Selon l’étude, ce sont les cadres les plus expérimentés qui sont les premiers à vouloir quitter Paris. Ainsi, 55 % de ceux qui ont recherché un emploi hors de l’Île-de-France depuis janvier 2021 ont plus de 10 ans d’expérience. Contre 26 % pour ceux qui ont moins de 5 ans d’expérience (26 %). “Cette tendance peut s’expliquer par le fait que Paris constitue souvent un passage incontournable pour démarrer sa carrière professionnelle”, indique Cadremploi.

Enfin, en termes de postes, la fonction commerciale est en tête (18 %) des recherches des cadres franciliens en quête d’ailleurs. Devant la gestion, comptabilité et finance (14 %) et les ressources humaines (9 %).

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires