Sponsorisé Mid adult business professional sitting at table with laptop and talking on mobile phone. Businessman working in office.

Mid adult business professional sitting at table with laptop and talking on mobile phone. Businessman working in office.

Découvrez comment Orange a mis fin aux difficultés de distribution des Ticket Restaurant® papier

, par Celine Black

Article extrait du Magazine Edenred, cliquez ici pour le lire complètement.

 

Michel Dana est trésorier d’un CSE chez Orange regroupant 7 200 salariés sur 49 sites au total. Réélu pour un troisième mandat en novembre 2019, il exerce cette fonction depuis 6 ans au sein de l’un des 14 CSE que comptabilise le groupe Orange.

 

Michel Dana - Trésorier d'un CSE chez orange

Quel a été l’élément déclencheur de votre passage à la carte ?

MD – Nous avons constaté certains changements au sein de l’entreprise : les CE d’Orange, légalement en charge de la restauration collective interne, l’avait déléguée à la direction d’Orange qui préfère favoriser la restauration collective au détriment des titres-restaurant.

Aujourd’hui, la demande des collaborateurs diffère : la jeune génération souhaite organiser différemment son déjeuner et ne plus seulement se limiter à la cantine interne ou externe. Face à ces changements, nous avons décidé de distribuer la Carte au sein de notre CSE.

Avant mars 2016, le Ticket Restaurant papier ne concernait dans notre périmètre qu’une trentaine de salariés. Avec le passage à la Carte et suite à la période de confinement, ce service concerne désormais plus de 7 000 salariés du CSE, soit la quasi-totalité de la structure.

Comment s’est passée la mise en place de la Carte Ticket Restaurant ?

MD – La Carte Ticket Restaurant a été majoritairement acceptée par les collaborateurs. Le déploiement s’est fait progressivement, sur trois à quatre ans. Nous avons commencé par générer 50 à 60 cartes par semaine, et au bout d’un an, ¼ des salariés avait opté pour ce service.

La mise en place de la Carte s’est résolument accélérée durant la crise de la Covid-19, car l’ensemble de nos salariés était en télétravail. Nous avons dû faire preuve d’efficacité afin de nous adapter à la nouvelle situation de nos collaborateurs : nous avons totalisé 3 000 demandes de Carte en 15 jours !

Quels changements avez-vous pu observer avec le recul ?

MD – Les collaborateurs sont contents de ce changement, cela leur offre une liberté supplémentaire.

Autre avantage : le fait de ne pas perdre son solde si l’on perd la Carte, contrairement aux papiers. On peut retrouver son solde directement sur Internet sans avoir sa Carte sur soi.

L’ensemble des employés du CSE étant passé en télétravail ces derniers mois, nous avons déployé près de 3 000 Carte en 15 jours : plus de 7 000 salariés en bénéficient à l’heure actuelle.

Je remarque que peu de CSE gèrent les Ticket Restaurant en France aujourd’hui. Pourtant, leur gestion est facile et cela représente un point d’attractivité pour les salariés vis-à-vis du CSE. Je trouve que c’est une réelle valeur ajoutée en matière de politique sociale. En complément, le Ticket Restaurant permet de booster l’activité locale des restaurateurs et donc de participer à faire redémarrer l’économie.

Merci à Michel Dana pour cette rencontre et son témoignage !

 

« Vous aussi vous souhaitez passer à la carte Ticket Restaurant et en finir avec la gestion et la distribution des titres papiers ? » Cliquez-ici

 

 

Avatar

Celine Black


Sur le même thème