RSE Format WEB (27)

Les étudiants européens aspirent à un équilibre vie pro/vie perso

, par Camille Boulate

Universum a publié fin octobre son enquête sur les préférences et aspirations professionnelles des étudiants européens préparant un master d’ingénieur ou de commerce. Une bonne rémunération et un équilibre vie professionnel/vie personnelle sont avant tout recherchés.

 

L’enquête du cabinet international d’étude et de conseil spécialisé dans la marque employeur Universum, qui a été menée auprès de 12 pays européens*, montre que les étudiants en filière commerce sont particulièrement attirés par le conseil en stratégie. Ce domaine “remporte largement les faveurs des étudiants en université et école de commerce, choisi comme l’un des trois favoris par un tiers des futurs diplômés. Les banques arrivent en seconde position (24 %) suivies par les services financiers et les médias (20 % chacun)”, détaille Universum.

 

L’international comme objectif

De manière générale, ces étudiants ont des aspirations professionnelles portées avant tout sur l’accomplissement de leur carrière. Sur les 12 pays répondants à l’enquête, ils sont 7 (Allemagne, France, Espagne, Italie, Suède, Suisse, Royaume-Uni) à déclarer en premier objectif avoir un bon équilibre vie professionnelle et vie personnelle. Pour les Français, avoir une carrière à l’international apparaît en seconde position devant le souhait d’être un manager ou de diriger une équipe.

 

Une entreprise innovante

De leur côté, les futurs ingénieurs recherchent avant tout une entreprise qui promeut l’innovation puisque 6 pays sur 12 en font leur première aspiration professionnelle. En France, les élèves ingénieurs portent un intérêt particulier à leur bien-être puisqu’ils le placent en première position de leurs souhaits. De même, parmi les aspirations de carrière, les Français “sont les seuls avec les Italiens, à intégrer la quête de sens dans leurs trois objectifs principaux”, souligne l’étude.
* Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Russie, Espagne, Pays-Bas, Turquie, Suisse, Suède, Belgique et Pologne. L’enquête a été réalisée auprès de 198 543 étudiants.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème