Management Manager-courriercadres

Pour 34 % des salariés, les managers ne savent pas prendre de décisions courageuses

, par Camille Boulate

Le cabinet de management de transition MPE Executive vient de publier son premier Baromètre décision réalisé par l’Ifop. Les résultats montrent que plus l’entreprise est grande plus les managers ont du mal à prendre une décision.

 

La grandeur de l’entreprise influe-t-il sur la capacité des managers à décider ? C’est en tout cas que tend à démontrer une étude réalisée par l’Ifop pour le cabinet de management de transition MPE Executive. Selon les résultats, 25 % des collaborateurs estiment que leur supérieur sait tout à fait prendre des décisions, contre 33 % dans les PME et 37 % dans les TPE. 54 % des salariés de grands groupes estiment que leurs managers ne sont pas choisis pour leur aptitude à décider alors qu’ils sont 40 % dans les PME et 31 % dans les entreprises de moins de dix salariés.

 

La fonction publique en manque de décideurs

Autre enseignement de l’étude, les métiers proches de la production, “réputée pour leur culture terrain, semble fabriquer davantage de manager-décideurs que les autres”. Ainsi, 41 % des salariés du BTP et 37 % de l’industrie considèrent que leur supérieur sait tout à fait prendre des décisions, contre 30 % dans les entreprises de services. La fonction publique fait également partie des entreprises où l’on manque de décideurs. Seuls 25 % des fonctionnaires jugent que leur supérieur sait vraiment décider. “Un résultat logique si l’on considère que la fonction publique tend naturellement à minimiser le risque d’arbitraire, et donc le périmètre décisions individuelles […]”, note l’étude.

 

Des managers nocifs ?

Pour plus d’un tiers des salariés interrogés (34 %), les managers ont tendance à rejeter la difficulté sur l’équipe. 38 % estiment que leur supérieur tend plutôt à dissimuler la difficulté et 34 % qu’il ne sait pas prendre de décisions courageuses. “Ces attitudes individuelles semblent suffisamment fréquentes pour qu’on puisse s’inquiéter du coût global, humain et financier pour les organisations qui les subisses – ou les tolères”, souligne l’étude. Pas étonnant donc que 42 % des salariés jugent que son manager ne sait pas motiver les membres de son équipe.

 

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème