Management manager-accompagnateur

Accompagner n’est pas parler mais montrer !

, par Marie Roques

Tribune. Séminaire avec des managers d’une grande société de services. Le débat porte sur l’accompagnement et l’intégration des jeunes. Tous les managers présents sont manager de managers. La discussion est vive, passionnée sur les qualités et défauts des générations montantes. Par Jean Grimaldi d’Esdra.

 

Les constats de l’intégration

Dans le prolongement de ce débat on peut poser quelques constats :

1- Tous les managers présents avaient une idée des attentes des jeunes… mais plus par le ressenti de leurs expériences avec leurs propres enfants, sans jamais rencontrer directement ces jeunes embauchés, cela ne rentrait pas dans leurs propres fonctions…

2- Ce débat sur les mérites des différentes générations n’est-il pas un peu stérile ? Ces jeunes sont appelés à nous remplacer… inéluctablement.

3- L’essentiel se résume donc en une expression “savoir transmettre”. Quoi ? Et comment ?

4- Le système scolaire montrant ses limites, il ne s’agit pas de dupliquer le même système dans l’entreprise.

5- La question est donc pour chacun : comment accompagner pour transmettre le nécessaire ?

 

L’accompagnement efficace

1- Revenons au sens premier du mot “accompagnement”. Cela vient de compagnon, compagnonnage, cela indique une vraie proximité. Arrêtons de parler des gens que nous ne rencontrons pas.
Allons plus loin. Le mot compagnon pourrait signifier en vieux français “manger le pain avec”. Cela est encore plus fort. Il ne s’agit pas de mettre une familiarité dans les relations mais une authenticité.

2- Accompagner, dans tout métier, c’est montrer au lieu de dire. Faire d’abord, puis faire faire, processus indispensable pour devenir professionnel. Cela signifie qu’il faut laisser du temps et arrêter de dire vite, vite. La formation micro-ondes ne s’ancre pas. Jamais.

3- Accompagner c’est répéter. Répéter les gestes, les paroles jusqu’à les intégrer profondément. C’est demander au débutant de répéter pour devenir professionnel. C’est trouver la patience et la pédagogie pour faire accepter cette discipline de la répétition.

4- Accompagner c’est aussi raconter l’entreprise. Story-telling avant la lettre. Parler des cas, des expériences, des hommes. Tisser la toile qui créera un intérêt pour le produit et l’entreprise. Anticiper et répondre aux objections. Rendre vivante l’entreprise sans penser au langage “corporate”.

5- Accompagner c’est définir et réajuster un plan de découverte et de progression en tenant compte des mécanismes d’apprentissage propres à l’individu. Ah, vous me direz : “ impossible, nous n’avons pas le temps !”.

Vous aurez pourtant le temps de corriger les erreurs, le temps de trouver le moyen de servir le client, le temps de chercher à motiver un personnel démotivé. À moins que secrètement, nous aspirions à rester indispensable… Or donner aux nouveaux intégrés c’est également recevoir beaucoup. Se met en place un “reverse mentoring”.

 

Jean Grimaldi d’Esdra est directeur associé de Formadi et directeur pédagogique à l’Edhec Executive Education.
Site à visiter : www.jean-grimaldidesdra.com

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour Courrier cadres


Sur le même thème