High Tech transformation_digitale_entreprise_courrier_cadres

Transformation digitale des entreprises : salariés et cadres sont désenchantés

, par Fabien Soyez

Selon le baromètre Digital Workplace 2019 réalisé par l’Ifop pour le cabinet Julhiet Sterwen, 68 % des salariés perçoivent la transformation digitale comme bénéfique pour leur entreprise. Mais leur nombre baisse d’année en année. De leur côté, 45 % des managers constatent qu’avec le numérique, ils ont moins d’impact sur leurs collaborateurs.

 

De moins en moins de salariés français perçoivent la transformation digitale comme une « révolution », selon le quatrième baromètre Digital Workplace du cabinet de conseil Julhiet Sterwen (1). Ils sont ainsi 60 % à le penser, contre 63 % en 2018.

 

Désenchantement et vie professionnelle complexifiée

“Si la transformation est entrée dans le quotidien, elle soulève des inquiétudes”, relève l’étude. Ainsi, 60 % des répondants considèrent que le numérique est “positif pour l’économie”, mais 62 % pensent aussi qu’il ne l’est pas pour l’emploi.

Le baromètre Digital Workplace décrit un “désenchantement” des collaborateurs. “S’ils sont toujours une majorité à penser que la transformation digitale est bénéfique pour leur entreprise, leur nombre s’amoindrit d’année en année”, explique Julhiet Sterwen. De 74 % en 2016, ils sont ainsi passé à 71 % en 2018, puis à 68 % en 2019. Même tendance à la baisse (de 68 % en 2016 à 62 % en 2019) sur la perception de l’impact de cette transformation digitale sur eux-mêmes, les salariés constatant que le numérique “complexifie” leur vie professionnelle, plus qu’il ne la facilite.

En outre, parmi les 63 % de collaborateurs dont l’entreprise a changé leur organisation, seuls 13 % constatent que le nouveau mode de fonctionnement mis en place comporte “moins de niveaux” hiérarchiques que le précédent. Ainsi, “les transformations s’enchaînent, mais restent superficielles”, note Julhiet Sterwen.

teletravail-manager

Les managers freinés dans leur management

Du côté des managers, une majorité constate que le digital les pousse à faire évoluer leur posture et leurs pratiques. 62 % indiquent que le numérique favorise ainsi une “posture de chef d’orchestre / chef d’équipe”, et 79 % partagent l’idée qu’il introduit aussi “de nouveaux usages dans la façon de superviser et animer” une équipe.

Mais dans cette dernière perspective, un chiffre interpelle : 45 % des managers ont en effet le sentiment d’avoir “moins d’impact et d’influence” sur leurs collaborateurs. Un chiffre en augmentation de 7 % en un an.

 

* Cette étude réalisée par l’Ifop auprès de 1 008 salariés et 680 managers, mesure la perception qu’ont les collaborateurs des entreprises de plus de 500 salariés de la transformation digitale.

Avatar

Fabien Soyez


Sur le même thème