Entreprise Successful,Team,At,Work.,Group,Of,Young,Business,People,Working

RH : Les 5 tendances clés de la mobilité interne en 2021

, par Fabien Soyez

Une étude menée par RedThread Research et Degreed met en lumière l’importance croissante de la mobilité interne pour les services RH. Et dresse la liste des 5 tendances en la matière, pour ces prochaines années.

Une étude menée par le cabinet de conseil RedThread Research, en partenariat avec la plate-forme d’upskilling Degreed, et diffusée le 7 septembre dernier, identifie une “croissance énorme” dans le domaine de la mobilité professionnelle, notamment “pour sa présence dans les agendas des dirigeants”.

Dans ce rapport (1), intitulé “Mobilité interne :  Tout est question d’état d’esprit”, on apprend ainsi que “la mobilité interne est en train de devenir une question centrale pour les services RH”. En effet, la crise du Covid a “contraint les entreprises du monde entier à revoir leurs stratégies, repenser leurs structures et redéfinir les parcours professionnels de leurs collaborateurs”, et c’est “portés par cette dynamique” que les dirigeants ont “commencé à prendre toute la mesure de l’importance de la mobilité interne.”

 

LIRE AUSSI10 livres sur le management et les RH à lire à la rentrée

 

RedThread Research et Degreed identifient dans leur étude 5 grandes tendances de mobilité interne ; qui devraient ces prochaines années “orienter les stratégies” des dirigeants et des managers pour “retenir les talents, préserver la compétitivité et s’adapter aux transformations de leur secteur d’activité.”

 

1/ Une plus grande importance accordée à l’expérimentation

“Il est loin le temps où les entreprises appliquaient systématiquement une même façon de procéder à tous leurs collaborateurs. Elles adoptent désormais de nouvelles méthodes, ne serait-ce qu’à titre expérimental”, indique Degreed.

Selon Laurent Butel, directeur France chez Degreed, la question de la mobilité évolue vers “encore plus de liberté et de possibilités”, tant pour les collaborateurs que pour les entreprises. “Depuis quelque temps, nous observons que les entreprises qui parviennent à mobiliser rapidement leurs talents pour saisir de nouvelles opportunités réussissent généralement à être plus compétitives, à augmenter leurs taux de rétention et d’engagement, et améliorer les plans de succession”, explique-t-il.

 

2/ Davantage d’égalité des chances

“Autrefois, seuls les collaborateurs les plus prometteurs et/ou les futurs dirigeants potentiels avaient l’occasion d’évoluer professionnellement. Mais pour de nombreux chefs d’entreprise interrogés, la mobilité interne constitue désormais un moyen de résoudre les problèmes de diversité, d’inclusion et d’appartenance, en offrant à tous des opportunités appropriées”, explique l’étude.

 

3/ La diversification des opportunités

Comme l’explique RedThread Research, aujourd’hui les plans de carrière ne sont plus gravés dans le marbre, dans le seul intérêt de l’entreprise. “Les collaborateurs peuvent élargir leurs horizons et faire évoluer leur carrière à leur guise, y compris en faisant des choix diamétralement opposés aux parcours de carrière habituels”, indique ainsi le cabinet.

 

4/ Des décisions reposant sur des données

“Il est difficile d’évoquer la mobilité interne sans aborder la question des compétences. Le processus implique que les organisations recueillent des données sur l’expérience et les aptitudes de leurs employés afin d’éclairer leur stratégie en matière de gestion des talents et de mobilité professionnelle”, note RedThread.

Chez Degreed, Laurent Butel estime qu’un grand nombre de chefs d’entreprise ne savent pas par où commencer pour élaborer une stratégie de mobilité : “En matière de mobilité interne, la première étape stratégique consiste à procéder à une analyse complète des compétences de votre entreprise afin de proposer les opportunités appropriées aux collaborateurs qualifiés.”

 

5/ Une stratégie axée sur la technologie

“Avant, les questions de mobilité étaient traitées au cas par cas, en fonction des appréciations des managers et des initiatives des employés. À présent, la technologie facilite grandement le processus”, observe encore Degreed.

L’étude montre en effet que des “solutions de plus en plus perfectionnées” permettent de mieux communiquer les opportunités, d’aider les collaborateurs à planifier leur carrière, de croiser les données dont les managers ont besoin pour prendre des décisions éclairées, et de proposer aux employés des postes à temps partiel ou des missions temporaires en interne.

 

LIRE AUSSI : Conduite du changement, QVT, digitalisation : comment les pratiques RH et le rôle des DRH vont changer

 

(1) RedThread Research a réalisé son étude entre l’automne 2020 et l’été 2021. Elle combine une analyse de la littérature sur le sujet de la mobilité interne, mais aussi les résultats de 3 tables ronds rassemblant 57 participants, et 18 entretiens avec des dirigeants et DRH.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires