Entreprise teletravail-2021

Cinquième vague de Covid : vers un retour du télétravail massif ?

, par Fabien Soyez

Depuis début septembre, seuls 21 % des salariés télétravaillent. Mais au vue de la situation sanitaire, les règles pourraient-elles être durcies ?

Si le gouvernement assure que le télétravail à 100 % ne devrait pas faire son grand retour de sitôt, les autorités de santé plaident, elles, pour un renforcement du protocole actuel. Car l’épidémie de Covid-19 reprend de plus belle, avec l’éventualité d’une 5e vague.

Le 14 novembre dernier, Elisabeth Borne assurait sur BFM TV que le retour du full remote n’était “pas d’actualité”. Selon elle, les entreprises et les salariés doivent plutôt “se recentrer sur le tryptique qui nous protège désormais : la vaccination, le pass sanitaire et les gestes barrières”. Et de rappeler qu’en entreprise, “cela a peut-être été un peu oublié, mais en espaces clos, il faut porter le masque”.

Mais en parallèle, le conseil scientifique a prôné, le 18 novembre, l’hypothèse d’un retour du télétravail massif. “Ce serait souhaitable de l’accroître”, a ainsi déclaré Jean-François Delfraissy, son président.

 

LIRE AUSSIPourquoi le télétravail n’est pas réellement obligatoire

 

« On pourrait probablement optimiser l’utilisation du télétravail « 

Selon les derniers chiffres de la Dares, qui datent d’octobre 2021, seuls 21 % des salariés télétravaillent à distance au moins un jour dans la semaine. Ils ne sont que 8 % à être intégralement en télétravail. Une conséquence de la fin de “l’obligation” qui s’imposait aux entreprises, via le protocole sanitaire, de privilégier le travail à distance face au Covid. Ainsi, en août, 19 % des salariés se voyaient imposer au moins un jour de travail à la maison, contre 10 % aujourd’hui.

De son côté, le ministre de la Santé, Olivier Véran, n’écarte pas la possibilité d’un retour massif du télétravail : “Nous n’y sommes pas encore aujourd’hui, mais cela fait partie des mesures que nous pourrions mobiliser le cas échéant”, a-t-il assuré sur BFM TV.

“C’est une décision qui relève du dialogue entre l’État et les entreprises mais on pourrait probablement optimiser l’utilisation du télétravail dans cette phase pour faire face à la 5e vague”, commente finalement Jean-François Delfraissy, sur France Inter.

À noter que le recours au télétravail massif a déjà été emprunté par d’autres pays européens. La Belgique vient ainsi d’annoncer qu’à partir du 22 novembre, 4 jours de travail à domicile seront imposés. Même situation en Allemagne, où un projet de loi propose un retour au télétravail à 100 %, ainsi qu’un retour au bureau “exceptionnel” réservé aux personnes vaccinées.

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires