Économie dirigeant-tendu

Les patrons de TPE très critiques sur la fiscalité française

, par Marie Roques

Selon l’étude réalisée par Fiducial et l’Ifop, les patrons des très petites entreprises sont “exaspérés par un trop plein de fiscalité” en cette période pré-électorale. Ils appellent de leurs vœux une réduction rapide des impôts accompagnée d’une diminution du train de vie de l’État.

 

Le ras-le-bol fiscal prédomine chez les dirigeants de TPE selon le Baromètre Fiducial des TPE. 81 % d’entre eux jugent que la fiscalité française est inéquitable. Un sentiment qui se serait même amplifié depuis 2012 pour 66 %.

 

Fiscalité confiscatoire

Le baromètre nous apprend également que 68 % des chefs d’entreprise jugent la fiscalité française confiscatoire. Seuls 19 % estiment payer le juste impôt à titre personnel et en fonction de leurs revenus.

 

Le poids des charges

Ils vivent cette situation comme un frein pour le développement de leur entreprise. Pour 96 % des patrons, le poids des charges patronales sur les bas salaires est considéré comme un obstacle important tout comme le niveau de l’impôt sur les sociétés ou encore la complexité de la réglementation fiscale.
Enfin, 76 % estiment que les dépenses de l’État et des collectivités territoriales serait le poste budgétaire à réduire en priorité pour diminuer l’endettement de la France.

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour Courrier cadres


Sur le même thème