Carrière senior-web

Une fin de carrière qui reste délicate pour les cadres seniors

, par Marie Roques

L’Apec a mené, en partenariat avec Pôle emploi, une étude pour mieux connaître la situation des cadres seniors et notamment ceux en recherche d’emploi.

Il ne fait pas toujours bon être cadre senior et en recherche d’emploi. Selon un sondage conjoint mené par l’Apec et Pôle emploi, 70 % des cadres seniors, c’est-à-dire les plus de 55 ans, en recherche d’emploi sont dans une urgence financière assez forte. « Ils sont nombreux à se dire prêts à faire des concessions sur le salaire ou encore le temps de travail », informe Pierre Lamblin, directeur des données et des études à l’Apec. L’enquête nous apprend aussi que 9 % des cadres seniors qui recherchent un emploi sont au RSA et 4 cadres seniors sur 10 prêts à quitter le salariat.
Parmi les autres points saillants, on peut retenir que 49 % des cadres seniors demandeurs d’emploi ont déjà connu le chômage de longue durée au cours de leur carrière. « L’entrée au chômage est, pour 81 % d’entre eux, la conséquence d’une rupture de contrat de travail à l’initiative de l’employeur », souligne Pierre Lamblin.

A lire aussi : Cadres seniors : les DRH “saluent leur apport”, mais sont peu enclins à en embaucher

Le deuil de l’emploi perdu

Parmi les difficultés rencontrées dans la recherche d’emploi, l’Apec relève que les discriminations liées à l’âge jouent fortement. Ainsi, la fin de contrat majoritairement mal vécue ne favorise pas le deuil de l’emploi perdu, étape néanmoins nécessaire à l’élaboration du projet professionnel. L’inadéquation entre les profils de cadres recherchés et ceux des cadres seniors rend également leur recherche plus difficile.
 « À l’entrée au chômage, un poste recherché est souvent en miroir de l’emploi perdu », constate Pierre Lamblin.
L’étude nous apprend également que les cadres seniors demandeurs d’emploi sont nombreux à avoir recours à des prestations d’accompagnement (83 %).

Avatar

Marie Roques


Sur le même thème