Carrière contrat

Salaires : La crise épargne les cadres pour le moment

, par Marie Roques

Selon le dernier baromètre Expectra, la hausse des salaires des cadres reste dynamique en 2020 à +2,3 %.

La 18e édition du baromètre Expectra montre que les rémunérations des cadres poursuivent leur progression malgré la crise. Pourtant, ces derniers n’ont pas été épargnés par les difficultés liées au contexte actuel. Ainsi, les intentions d’embauches de cadres ont chute de 18 % au premier semestre 2020, selon l’Insee.

Pour autant, d’après Expectra, le salaire médian des cadres s’établit ainsi à 46 846 euros, un chiffre obtenu après l’étude de 41 222 fiches de paie et basé sur les salaires réels. Le spécialiste du recrutement estime aussi que la crise sanitaire intensifie la bataille que se livrent les entreprises pour attirer les profils nécessaires à leur transformation digitale. Dans ce contexte, elles continuent de privilégier les augmentations individuelles. Les cadres en profitent pour faire monter les enchères.

 

Un effet en trompe l’œil

« Le salaire des cadres enregistre, cette année encore, une hausse très conséquente de 2,3 %. À première vue, la crise ne les aurait pas affectés. Mais il faut se méfier de ce qui pourrait être un dynamisme en trompe l’œil. Les négociations ont eu lieu en début d’année, dans un contexte de plein emploi des cadres, analyse Khaled Aboulaïch, directeur général d’Expectra. Nous constatons une chute de près de 20 % des projets d’embauche de cadres sur les six premiers mois de l’année 2020. Les difficultés auxquelles devront faire face certaines entreprises sur la deuxième moitié de l’année 2020, pourraient avoir pour conséquence de desserrer, un peu, l’étau de la pénurie de cadres sur le marché. À l’exception notable des fonctions clés de la transformation digitale, d’autant plus sollicitées pendant la crise. Dans ce contexte, 2021 pourrait bien être l’année de la modération salariale pour les cadres après trois années très dynamiques » 

Expectra remarque également que tous les secteurs sont marqués par une hausse homogène des niveaux de salaire. En 2020, les secteurs Ingénierie-Industrie et Commercial-Marketing enregistrent la plus forte progression de salaire (+2,4 %). De plus en plus techniques et fortement impactés par la transformation digitale, ces deux secteurs sont victimes de la surenchère sur des profils rares.

 

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème