Actualités Format WEB  (1)

La transformation des entreprises, priorité numéro 1 des DRH

, par Marie Roques

En cette période de crise sanitaire, les axes prioritaires de travail des DRH ne semblent pas modifiés. Ils sont même réaffirmés notamment en matière de transformation des organisations.

Selon le baromètre DRH publié par Gras Savoye Willis Towers Watson, pour la grande majorité des professionnels du secteur (91 %), soutenir et accompagner la transformation de l’entreprise est la première priorité et même la priorité absolue pour 71 % d’entre eux.
Par ailleurs, améliorer l’expérience  des salariés semble central pour 53 % des répondants. Vient ensuite la nécessité de moderniser, digitaliser et transformer la fonction RH pour 47 % des DRH.
“Les grandes tendances qui émergent trouvent un écho encore plus tangible dans le contexte actuel : l’impact du digital dans les organisations, le recours au télétravail, la mise en place d’organisations agiles, le rôle de la fonction RH, explique Laurent Termignon, directeur de l’activité talent & rewards chez Gras Savoye Willis Towers Watson.  Cette dernière continue d’apparaître durablement comme majeure pour soutenir et accompagner les projets de transformation des entreprises.”

À lire aussi : Coronavirus : les DRH préparent déjà l’après-crise

Le baromètre nous apprend également que pour les DRH, la transformation de l’entreprise passe avant tout par la mise en place d’une culture favorisant l’innovation et l’agilité (84 %), la mise en œuvre d’une gestion des emplois et des parcours professionnels (56 %), à égalité avec la flexibilisation des organisations et du temps de travail (56  %). À noter que la dématérialisation des tâches et la robotisation (52 %), la mise en place d’une culture internationale (41 %), l’introduction d’un nouveau mode de gouvernance (35 %) et la restructuration de l’entreprise (34 %) sont également des leviers importants pour un bon nombre de DRH.

Engagement et fidélisation des collaborateurs

Enfin, afin d’assurer la diversification des ressources et des statuts d’emplois, les DRH privilégient le recours à l’intelligence artificielle et la robotisation (36 %) et l’utilisation de plates-formes de talents (36 %). On note, une hausse du recours à l’intrapreneuriat (31 %) porteur d’innovation, ce qui est en adéquation avec l’objectif d’agilité et de flexibilisation de l’organisation.
Selon le baromètre, face aux enjeux de transformation des entreprises, l’attractivité et la marque employeur (92 %) et le développement des compétences (90 %) sont les grandes priorités de leur politique de gestion des talents. Par ailleurs, 89 % des DRH considèrent l’engagement et la fidélisation des collaborateurs comme étant prioritaire pour optimiser cette politique. Le développement des compétences de leadership (80 %), le management de la performance (73 %) et la gestion des hauts potentiels (61%) sont identifiés comme des leviers clés pour mener à bien les priorités des entreprises.

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème