Management famille-travail

Pour 58 % des responsables RH, le parcours personnel du salarié doit être davantage pris en compte

, par Julie Tadduni

Mariage, décès d’un proche, naissance… Lorsqu’on interroge des responsables RH sur le rôle de l’entreprise dans l’articulation famille-travail, 58 % déclarent que le parcours personnel du salarié devrait être davantage pris en compte. C’est ce que rapporte un sondage réalisé par Viavoice pour La Maison Bleue et Le Figaro.

 

81 % des décisionnaires RH au sein des entreprises de 50 salariés et plus constatent que l’articulation famille-travail est une attente croissante des salariés. Pour près de 6 sur 10, les événements personnels marquant dans la vie d’un salarié devraient d’ailleurs être encore plus pris en considération. Ils n’étaient que 38 % l’an dernier.

L’entreprise au centre de l’action
67 % des responsables RH interrogés estiment que c’est le rôle de l’entreprise d’agir en faveur d’un meilleur équilibre entre famille et travail. Au-delà de vouloir, 30 % des sociétés indiquent de pas pouvoir agir autant qu’elles le souhaiteraient en ce sens, faute de moyens.

Garde d’enfants et crèches d’entreprise
Pour 44 % des responsables RH, un service de places en crèches constitue avant tout un excellent moyen de développer le bien-être des salariés, mais aussi de les fidéliser (41 %) et d’accroître les performances économiques (29 %).

 

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Courrier cadres


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires