Management Photo EtienneColella-web

La dématérialisation : une étape incontournable pour les services RH de demain

, par La Rédaction

Les ressources humaines de demain seront digitales ou ne seront pas. Autant se préparer dès aujourd’hui. Par Étienne Colella, président de la société Pixid.  

 

La révolution digitale de l’entreprise est un sujet évoqué depuis longtemps. Désormais, il ne s’agit plus uniquement de discours : les entreprises transforment leur organisation et leur système d’information, pour être capables de répondre aux enjeux du numérique ou encore de la désintermédiation. Si les directions des ressources humaines ont, encore aujourd’hui, une approche “classique” dans leur process, le digital s’y infiltre pourtant de façon inéluctable. Considérant l’importance d’un LinkedIn, dans le sourcing de candidats par exemple, celui-ci se faisant de plus en plus – et demain uniquement – par Internet, il n’est plus possible pour une entreprise de ne pas prendre le virage de la dématérialisation de ses processus de gestion RH. D’autant plus que le service RH d’une entreprise est le candidat idéal à la dématérialisation ! En effet, les DRH ont beaucoup à gagner de la dématérialisation qui répond aussi bien à de délicates problématiques administratives, réglementaires, etc. qu’à des objectifs très opérationnels (savoir recruter les bons candidats, développer les nouvelles compétences).

 

Évolutions des modes de vie

Les processus de gestion RH sont administrativement gourmands, particulièrement dans un pays comme la France dont la réglementation est complexe. Si l’on prend l’exemple du recours au personnel intérimaire, une grande société employant 1 000 intérimaires par jour devra gérer en moyenne 25 000 contrats par an, c’est-à-dire 25 000 contrats papier si l’entreprise n’a pas passé le cap de la dématérialisation ! Et bien souvent, répartis sur tout le territoire français. Or plus un processus est complexe et décentralisé, plus le fait de le dématérialiser est source d’efficacité et de simplification, aidant à garantir l’application des lois et règlements en vigueur, diminuant de fait les erreurs potentielles, tout comme les frais qui y sont associés. En cas de contentieux avec un intérimaire par exemple, le fait d’avoir – via une solution SaaS – accès de façon centralisée à l’ensemble des éléments qui ont servis à sécuriser son parcours dans l’entreprise (contrats signés électroniquement, feuilles de temps, évaluations des missions…) aide cette dernière à rassembler les éléments nécessaires à sa défense.

 

Dualité du marché

Dans un contexte d’évolution des modes de vie et de l’emploi, d’Uberisation, d’économie collaborative, d’auto-entreprenariat, il est essentiel pour les DRH de se tenir prêtes. Demain, elles devront immanquablement faire face à la multiplication des formes d’emplois et à l’augmentation de la flexibilité. Comme l’indiquait une récente étude du cabinet Robert Half, “la dualité du marché de l’emploi devrait encore se renforcer avec un recours de plus en plus courant aux CDD et contrats intérimaires ”. Car la dématérialisation ne représente qu’une première étape vers la digitalisation. Les DRH qui l’auront intégrée seront en bien meilleure position pour relever ces nouveaux défis.

La Rédaction


Sur le même thème