Management Télétravail

Télétravail : ce grand gagnant de l’efficacité

, par Julie Tadduni

65 % des personnes travaillant dans un bureau se disent intéressées par le télétravail, selon une étude Ipsos pour Revolution@Work.

Les Français sont prêts pour le télétravail. Plus de 6 personnes sur 10, officiant dans un bureau, sont intéressées par cette pratique dont 24 % qui y ont déjà recours.  Une option qui présente beaucoup d’avantages pour les salariés.

 

Meilleur rythme

7 Français sur 10 voient le télétravail comme une bonne chose pour le rythme de vie et ils sont ainsi 64 % à juger que c’est une bonne chose pour les salariés. Pour 62 % d’entre eux, il favorise l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, c’est d’autant plus le cas chez les 35-44 ans (68 %).

 

Productivité en hausse

Plus d’un Français sur deux (51 %) pense d’ailleurs que le télétravail favorise l’efficacité au travail et 55 % voient cela comme une bonne chose pour l’entreprise. En outre, 79 % des répondants mettent en avant la réduction des embouteillages (dont 83 % de Franciliens). Enfin, 85 % des Français estiment que l’efficacité au travail passe d’abord par des horaires plus flexibles.

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Courrier cadres


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. paul, le

    L’apparition de cette nouvelle forme de travail entraine un nouveau rapport des salariés avec leur travail et leur employeur : la notion de temps de travail devient floue, la délocalisation des activités et le travail à distance abolit le concept de présentéisme. Cela induit de profondes modifications des conditions de travail et d’organisation dans les entreprises, favorables en terme de souplesse pour les tâches personnelles et l’autonomie, mais comportant des risques pour la santé physique et morale des salariés : perte des limites entre vie professionnelle et privée, stress chronique lié à des contrôles ou objectifs excessifs et à une disponibilité permanente se substituant à la présence sur un lieu de travail fixe et aux horaires précis, interactivité obsessionnelle et surcharge informationnelle menant à un excès de charge mentale.

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires