Entreprise Télétravail

Télétravail : 65 % des salariés ont peur de l’isolement

, par Camille Boulate

Selon une étude réalisée par l’Ifop pour Malakoff Médéric, le travail à distance séduit de plus en plus et concernerait aujourd’hui un quart des salariés. Malgré ce succès, les collaborateurs estiment que le télétravail peut entraîner un retard dans leurs possibilités d’évolution professionnelle ainsi que de l’isolement.

 

Le travail à distance affiche de nombreux avantages selon la dernière enquête* effectuée par l’Ifop pour le compte de Malakoff Médéric. 90 % des télétravailleurs interrogés estiment que cela permet d’accroître leur autonomie. Pour 87 %, cette pratique permet un meilleur équilibre entre vie pro et vie perso. 86 % des collaborateurs estiment que le travail à distance permet une diminution de la fatigue, 81 % une meilleure santé et 78 % un plus grand épanouissement au travail. Du côté des dirigeants, ils sont 82 % à penser que cela améliore l’engagement de leurs collaborateurs et 68 % estiment que le télétravail est un gain en matière d’image et de marque employeur.

 

Une pratique largement répandue

Aujourd’hui, le télétravail est une pratique largement adoptée et concerne un quart des salariés. En revanche, le travail à distance contractualisé ne concerne que 6 % des salariés, tandis qu’ils sont 19 % à exercer hors du bureau de façon informelle.

Les secteurs de l’information et de la communication sont d’ailleurs surreprésentés, tant dans un cas contractuel(16 %) que non contractuel (37 %).  Même constat pour le secteur des services où 11 % des salariés effectuent du télétravail de manière contractuelle et 31 % de façon informelle. Plus généralement, 57 % des télétravailleurs exercent à distance au moins un jour par semaines dont 47 % depuis leur domicile. Les espaces de travail partagés sont plébiscités par 23 % des télétravailleurs tandis qu’ils sont 22 % à exercer à distance depuis des bureaux satellites.

 

Attention à l’isolement

Et malgré une satisfaction élevée, tant du côté des entreprises que des équipes, les télétravailleurs identifient plusieurs inconvénients liés à cette pratique. En effet, pour 65 % des répondants, le travail à distance entraîne un risque d’isolement social et de perte de l’esprit d’équipe. 59 % soulignent la difficulté accrue de séparer les temps relevant de la vie privée et de la vie professionnelle tandis que 55 % pointent des temps de travail quotidiens plus élevés.  45 % des télétravailleurs appréhendent par ailleurs un retard dans leurs possibilités d’évolution professionnelle à cause de cette pratique. Enfin, 38 % des dirigeants déclarent avoir des difficultés à manager leurs collaborateurs à distance. Un chiffre qui atteint 50 % pour les entreprises de 250 salariés et plus.

*Enquête réalisée en novembre 2017 par l’Ifop auprès de 1 507 salariés et 401 dirigeants d’entreprises du secteur privé d’au moins 10 salariés.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème