Entreprise teletravail-equipe

Selon Microsoft, le télétravail freine la productivité et l’innovation

, par Fabien Soyez

Microsoft, auparavant fervent défenseur du télétravail, a revu sa position. Selon une étude menée en interne, le travail à distance nuirait à l’innovation, à la créativité et à la productivité des équipes.

Le travail à distance est-il un frein pour la productivité et l’innovation ? Selon une étude réalisée en 2020 auprès des 61 100 salariés de Microsoft, le passage au télétravail à l’échelle de l’entreprise a eu un impact négatif sur la communication et la collaboration entre les différentes équipes. Tout en accroissant les heures de travail.

 

LIRE AUSSICovid-19 et télétravail : comment préserver l’esprit d’équipe ?

 

Des équipes repliées sur elles-mêmes

Selon l’enquête, publiée début septembre dans la revue Nature Human Behavior, les équipes seraient devenues plus “cloisonnées” en 2020, notamment en raison d’une “diminution des rencontres informelles”, et elles auraient aussi passé moins de temps à communiquer avec les personnes extérieures à leur service immédiat. “Le travail à distance a renforcé les liens au sein des équipes, mais a fait chuter d’environ 25 % par rapport au niveau pré-pandémique la part du temps que les salariés ont passé à collaborer avec d’autres groupes”, indiquent les chercheurs.

Le télétravail a aussi, selon Microsoft, impacté la manière dont les salariés travaillent entre eux ; l’échange d’informations étant entravé par les changements de méthodes de communication, les employés passant moins de temps dans les réunions en face à face et plus de temps à se parler par messagerie instantanée et par courrier électronique.

 

LIRE AUSSICovid-19 : comment les salariés sont restés productifs malgré un télétravail précipité

 

Des effets sur l’innovation ?

“Le passage au travail à distance à l’échelle de l’entreprise a réduit le nombre total de réunions et d’heures d’appel de 5 % par rapport à leur niveau pré-pandémique, mais a aussi augmenté les heures d’appel non programmées. Il a également augmenté les communications asynchrones. Or, sur la base de recherches antérieures, nous pensons que le passage à des moyens de communication moins ‘riches’ peut avoir rendu plus difficile pour les salariés la transmission et le traitement d’informations complexes”, notent les auteurs de l’étude.

Alors que la tendance est au retour au bureau, “et étant donné que le travail à distance et le travail hybride sont susceptibles de persister même après la fin de la pandémie”, les chercheurs de Microsoft estiment que “les entreprises devront prendre des mesures proactives pour essayer d’aider les salariés à acquérir et à partager de nouvelles informations à travers les groupes, afin que la productivité et l’innovation ne soient pas affectées”.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires