Entreprise teletravail-2021

Retour au bureau : 69 % des DRH souhaitent pérenniser le télétravail en septembre 2021

, par Fabien Soyez

Avec la fin du télétravail à 100 %, les employeurs ont prévu de mettre en place un retour au bureau progressif. Mais ils sont une majorité, 69 %, à souhaiter pérenniser le télétravail à partir de septembre 2021. Principalement entre 1 et 2 jours par semaine, ou via un forfait, selon une enquête de l’ANDRH.

Que deviendra le télétravail en septembre prochain ? Lundi 7 juin 2021, l’ANDRH a publié les résultats d’une enquête sur la sortie de crise, et les attentes des RH. Pour cela, l’association a interrogé, entre fin mai et début juin, 270 DRH et RH à propos de leurs projets pour l’après-crise.

Selon cette étude, les professionnels des ressources humaines ont prévu un retour au bureau progressif. Mais avec un télétravail pérennisé, en mode hybride.

 

LIRE AUSSI : Retour au bureau : Quelles négociations mener au sein de l’entreprise ?

 

Une hybridation progressive

Le retour sur site devrait se faire en trois étapes : en juin, en juillet-août, puis en septembre.

* Entre le 9 juin et début juillet, ils sont 83 % à prévoir de maintenir le télétravail. Une majorité (68 %) entre 1 et 4 jours par semaine. 2 % proposeront à leurs salariés un “forfait” mensuel ou hebdomadaire, 9 % un travail à distance “libre”, et 3 % leur permettront de continuer à télétravailler à 100 %. Seuls 13 % des RH et DRH souhaitent un retour en 100 % présentiel pendant le mois de juin.

* Entre le 1er juillet et fin août, sans doute en raison d’une charge de travail moins importante pendant l’été, les professionnels des RH sont encore plus nombreux à pencher pour le télétravail (85 %). Ils sont 69 % à opter pour un nombre de jours à distance entre 1 et 4 jours par semaine. Ils sont plus nombreux à souhaiter proposer un forfait à leurs collaborateurs (6 %), et un peu moins un télétravail libre (7 %).

* À partir du 1er septembre, le rythme devrait être plus mesuré, et ressembler au mode de travail “hybride” prédit par de nombreux experts. Il faut noter qu’ils sont désormais 24 % à souhaiter un retour sur site à 100 %. Mais ils restent une majorité (69 %) à prévoir de continuer à permettre le travail à distance. Dans le détail, 42 % penchent pour un rythme entre 1 et 3 jours par semaine, et 3 % pour 4 jours. Le forfait mensuel ou hebdomadaire, en revanche, fédère beaucoup plus de DRH et de RH : ils sont ainsi 15 % à pencher pour cette solution, soit + 13 points par rapport à juin, et + 9 % par rapport à juillet.

 

 
 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires