Entreprise Stress

La crise a déjà changé le rapport au travail

, par Marie Roques

Selon Hellowork, 4 salariés sur 10 ont une opinion détériorée de leur entreprise depuis la crise.

D’après les résultats d’une étude menée par HelloWork, la crise va laisser des traces sur l’opinion que les salariés ont de leur entreprise. Ainsi, l’on apprend dans un premier temps que l’impact de la crise est le plus marquant concernant la vision que les salariés ont de leur entreprise et de leur manager.

Seules 12 % des personnes interrogées estiment que leur opinion concernant leur entreprise s’est améliorée suite à la manière dont la crise a été gérée. On apprend aussi qu’à l’inverse, 43 % ont une opinion détériorée de leur entreprise, et 35 % de leur manager !

 

LIRE AUSSI : “Si nous négocions bien l’après-Covid, notre rapport au travail changera” (Roland Gori)

 

Un impact sur l’engagement

Pour autant, l’étude souligne que la gestion de la situation par les entreprises reste plutôt bien perçue par les salariés tant d’un point de vue économique, RH et culture d’entreprise ou managérial. Des chiffres proches du ressenti d’avril 2020, où ils étaient 58 % à juger la gestion de leur entreprise très bonne ou plutôt bonne. Malgré cela, les salariés déclarent également que l’impact a été fort sur leur rapport au travail : près de la moitié se sentent moins engagés (46 %). D’ailleurs, 1 sur 3 a intensifié ses recherches en raison de la gestion de la crise par son entreprise (36 %).

Dans ce contexte de crise profonde, les professionnels des RH ont répondu présents. Ils sont ainsi 90 % à avoir mis en place des moments d’échanges réguliers entre la direction et les collaborateurs, a minima mensuels dans un cas sur deux. 48 % ont aussi proposé des outils pour prendre le pouls du bien-être des équipes et près de la moitié ont entrepris des actions pour favoriser les échanges.

Trois quarts des équipes RH déclarent avoir accompagné les managers dans la gestion de la crise sanitaire via des points réguliers (82 %), par l’échange de bonnes pratiques avec d’autres managers (53 %) et 27 % grâce à des formations.

 

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires