Économie trump

Les cadres pessimistes pour l’économie française et mondiale

, par Camille Boulate

L’institut Viavoice a publié, fin janvier, son baromètre économique sur le moral des cadres. Résultats : 67 % sont pessimistes pour l’économie française en 2017.

 

L’arrivée de D.Trump suscite de l’inquiétude chez les cadres
Create bar charts

Les cadres sont loin d’avoir retrouvé le moral. C’est le constat effectué par l’Institut de sondages Viavoice, qui a publié fin janvier, son baromètre annuel sur le sujet. Les chiffres montrent qu’en 2017, 67 % des cadres français se déclarent pessimistes pour l’économie française. Un constat qui n’est pas réservé qu’à la France, puisque seuls 27 % des cadres indiquent être optimistes pour l’économie européenne et 31 % pour l’économie mondiale. “Il faut dire que les incertitudes pesant sur les marchés, et de nombreux secteurs, sont fortement imbriquées : difficile de voir dans l’agenda du Brexit – dont les négociations vont durer deux ans – un événement purement européen, qui devrait avoir des implications sur l’ensemble des échanges mondiaux et pas seulement en matière financière et boursières”, estime Viavoice.

L’arrivée de Trump, un impact négatif pour l’économie selon les cadres

Le changement de président outre-Atlantique créé également beaucoup d’inquiétudes chez les cadres français. 72 % pensent que la politique de Donald Trump aura un impact négatif pour l’économie mondiale en matière d’échanges commerciaux. Ils sont aussi 49 % à envisager un impact négatif sur l’activité boursière, 47 % sur la croissance et 46 % sur l’investissement des entreprises. Il est “difficile de considérer avec totale sérénité l’élection de Donald Trump : quelle que soit sa politique, celle-ci est encore largement incertaine, tant en matière de protectionnisme que de politique industrielle ou fiscale. Ses déclarations choc sur l’Otan ou l’Union Européenne réinterrogent largement l’avenir des relations transatlantique, ce qui n’est pas pour rassurer les décideurs”, souligne Viavoice.

Des perspectives d’emploi meilleures ?

Malgré ce contexte incertain pesant sur l’activité des entreprises, l’institut note toutefois une amélioration des perspectives en matière d’emplois. Les cadres ne sont plus que 40 % à envisager une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi dans les prochains mois. “Un chiffre très positif si on le compare aux 58 % de cadres inquiets sur l’emploi en octobre dernier”, précise Viavoice.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème