Actualités Crédit Quentin Donval

Crédit Quentin Donval

M6 joue la carte de l’entrepreneuriat

, par Nicolas Monier

Le groupe dirigé par Nicolas de Tavernost poursuit sa lancée dans le monde de l’entreprise. Après Capital, M6 revient en 2020 avec “Qui veut être mon associé ?” Une émission présentée par Julien Courbet, sorte de “The Voice” de l’investissement, destiné à favoriser l’entrepreneuriat en France.

 

M6 poursuit sa lancée dans le secteur économique. Après l’émission Capital présentée désormais par Julien Courbet, la chaîne dirigée par Nicolas de Tavernost fait de nouveau appel à son présentateur vedette pour animer un programme baptisé “Qui veut être mon associé ?” prévu début 2020.

 

Le The Voice de l’entrepreneuriat

 

Sorte de The Voice du monde de l’entrepreneuriat, le concept s’articule autour de candidats à la création d’entreprise présentant leur projet à une poignée d’investisseurs connus. Parmi ceux-là, on retrouve Marc Simoncini, fondateur de Meetic, la business angel Catherine Barba, le créateur de BlaBlaCar, Frédéric Mazzella, ou encore Éric Larchevêque de Ledger (portefeuille de cryptomonnaies), la chef d’entreprise montilienne Delphine André et le restaurateur Marc Vanhove.

 

 

“Le programme a vu le jour au Japon et connaît un certain succès en Angleterre et en Allemagne. Nous ne sommes sûrs de rien mais nous espérons que le public français sera au rendez-vous pour que nous puissions reconduire le programme une deuxième année”, explique Nicolas de Tavernost.

Entre 20 000 et 9 millions d’euros de tickets d’entrée

 

Créateurs d’entreprise, les candidats ont une heure pour présenter leur projet au pool d’investisseurs réunis dans un loft et tenter de les séduire. Car ces derniers investissent sur leurs deniers personnels. Les tickets d’entrée sont compris entre 20 000 et 9 millions d’euros. Pour la société de production Sony Pictures Entertainment, l’occasion de fédérer autour du monde de l’entreprise via des candidats facilement identifiables par une grande majorité de Français. D’autant que les projets BtoC présentés par les créateurs d’entreprise permettent immédiatement au public d’adhérer ou non au projet final. Audiences à suivre donc.

 

 

 

 

 

Nicolas Monier

Nicolas Monier


Sur le même thème