Management CC_Epuisement pro

L’épuisement professionnel s’installe

, par Adam Belghiti Alaoui

Selon une étude de Barco ClickShare, spécialiste de la technologie des salles de réunion numériques, 25 % des Français seraient en état d’épuisement professionnel. Une situation plus difficile à identifier à cause du travail à distance.

Depuis les premiers mois de la crise sanitaire, le travail hybride et le télétravail se sont durablement installés dans le paysage des entreprises, particulièrement pour les cadres. Dans ce contexte, l’identification et la prise en charge ou l’accompagnement des signes d’épuisement professionnel ou de symptômes avant-coureurs d’un burn-out sont d’autant plus difficiles. De quoi laisser craindre une potentielle crise de la santé mentale en entreprise, en partie causée par une utilisation excessive ou la mauvaise gestion des appareils numériques et du travail à distance. L’étude Barco ClickShare, intitulée “Souffrir en silence” et publiée mi-décembre, avance qu’un quart des salariés français déclare souffrir d’épuisement professionnel en raison d’un stress chronique lié au travail. Un tiers estime également qu’il est plus facile de savoir si leurs collègues sont surmenés ou stressés lorsqu’ils sont au bureau plutôt qu’à distance. Un quart affirme s’être désengagé du travail en raison d’un mauvais management à distance et 12 % en raison d’une surcharge numérique.

A lire aussi : Santé mentale en entreprise, enjeu incontournable

Le travail hybride contesté

L’enquête de Barco ClickShare révèle, en outre, que 7 employés sur 10 dans le monde ont un sentiment négatif à l’égard du travail hybride. Tandis que 86 % souffrent de surcharge numérique. En France, ils sont un quart à avoir alerté leur direction sur leur difficulté à se déconnecter des appareils numériques en raison d’impératifs professionnels. Ce qui affecte directement leur vie personnelle.

S’agissant de l’impact direct du travail hybride sur l’organisation des entreprises, 19 % des salariés français estiment qu’il a entraîné des répercussions négatives sur les collaborations entre collègues. Tandis que 27 % déclarent que les interactions en présentiel leur manquent. Malgré tout, l’étude de Barco ClickShare met en avant une amélioration de 13 % de la satisfaction des salariés à l’égard de leur environnement de réunion hybride.

Avatar

Adam Belghiti Alaoui
Journaliste


Sur le même thème