Entreprise Reporting

Qu’est-ce qui empêche les cadres de la finance de dormir ?

, par Julie Tadduni

Le processus de reporting empêche 60 % des acteurs de la finance de dormir, selon une étude réalisée par Tagetik.

Stress, mal de dos, voisin bruyant ? Aucun des trois ! Si 6 cadres de la finance sur 10 peinent à trouver le sommeil, c’est parce qu’ils s’inquiètent  des processus manuels et des erreurs non détectées dans leur processus de reporting. Ce sondage révèle que les informations incohérentes (46 %) et les changements de dernière minute (33 %) les stressent et affectent leur sommeil.

 

Excel règne toujours en maître

95 % des répondants déclarent s’appuyer toujours sur Excel pour réaliser leurs reportings.  PowerPoint (65 %) et Word (48 %) sont aussi fortement cités.

 

Des processus qui favorisent les erreurs

Et les informations ne sont pas toujours collectées de manière très organisée. 70 % les rassemblent lors de réunions, 96 % utilisent les e-mails et 31 % tirent leurs données de plus de six sources différentes.

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Courrier cadres


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires