Entreprise poesie-entreprise

Poésie et entreprise : “Revitaliser le capital humain”

, par La Rédaction

Vincent Avanzi est poète d’entreprise, fondateur de la Plume du futur. Il propose ses services à différentes sociétés lors d’un événement interne afin de pousser les collaborateurs à réfléchir autrement, de faire émerger les talents, mais aussi de mettre au jour la touche d’humanité qui demeure au sein des entreprises.

 

Comment vous est venue l’idée de faire entrer la poésie en entreprise ?

Après mon école de commerce, j’ai travaillé pendant 5 ans chez Microsoft. J’ai ensuite passé quelques années à créer mes propres structures avant de me lancer dans un tour du monde. À ce moment-là, j’ai commencé à beaucoup m’intéresser au développement personnel et à prendre du temps pour cultiver une passion ancienne : la poésie.
En revenant, j’ai eu l’idée de proposer des conférences poétiques en entreprise. L’objectif premier est de revitaliser le capital humain au sein des organisations, de faire en sorte que chacun puisse s’épanouir dans sa mission. Aujourd’hui, les entreprises cherchent à se réinventer, à réduire leur turn over en fidélisant davantage les talents. Il est donc important d’inspirer les équipes en faisant entrer la poésie dans l’entreprise.

 

Que proposez-vous concrètement ?

J’interviens sous plusieurs formes : le voyage poétique participatif, une intervention de deux heures lors d’un séminaire ou d’une convention. La plupart du temps j’invite les participants à écrire un poème que chacun récite ensuite devant l’auditoire. Cela permet bien souvent de créer un déclic et de susciter l’inspiration. L’objectif est également de faire entrer les collaborateurs dans leur zone de talents, les révéler et les mettre au service du collectif.
Je propose aussi des interventions sous forme de synthèse poétique en conclusion d’un événement d’entreprise ou d’une convention. L’idée est alors d’évoquer l’identité poétique des marques-entreprises à travers leur histoire, leur ADN ou encore leur signature. L’important étant de retrouver cette touche d’humanité au sein des entreprises.

 

Avez-vous des exemples concrets ?

J’ai, par exemple, participé à une convention internationale organisée chez Sanofi Aventis. L’événement réunissait une centaine de managers de nationalités différentes. Je leur ai fait écrire une pièce poétique collective sur le sens de leur mission au sein de l’entreprise. Un moyen de prendre du recul et de penser le travail différemment. Les participants ont ensuite récité leur texte devant leurs collègues afin de mettre au jour la valeur ajoutée de chacun.

Pour en savoir + rendez-vous sur http://laplumedufutur.com

 

La Rédaction


Sur le même thème