Entreprise management-bureau

41 % des salariés ne se sentent pas assez écoutés par leur employeur

, par Fabien Soyez

Seuls 6 salariés sur 10 (59 %) sont satisfaits de l’écoute portée par leur employeur, selon une étude réalisée par Qualtrics et Augmented Talent à propos de “l’expérience collaborateur”.

La crise sanitaire n’a pas amélioré l’écoute des salariés par leur employeur, nous apprend une étude de Qualtrics et Augmented Talent publiée fin juin 2021. Selon cette enquête, réalisée auprès de 1 500 salariés français entre le 19 et le 28 avril dernier, 53 % des travailleurs considèrent qu’elle est “restée la même”, et 20 % qu’elle s’est dégradée.

 

Des doutes quant à la prise en compte des “feedbacks”

“Des progrès semblaient avoir été réalisés par les entreprises sur le sujet de l’écoute des salariés au début de la crise, mais aujourd’hui ces derniers semblent douter de la capacité de leur employeur à remonter leurs feedbacks et à agir en conséquence”, indique l’étude. Seuls 6 salariés sur 10 (59 %) estiment que “l’attention portée à l’écoute des collaborateurs est globalement satisfaisante” dans leur organisation.

Parmi les 21 % de salariés qui déclarent que l’écoute s’est améliorée depuis la pandémie, “plus de la moitié (53 %) sont consultés par l’intermédiaire d’enquêtes et de sondages internes. Mais ce chiffre tombe à 30 % lorsque l’écoute de la part de l’employeur est restée la même, et à 18 % lorsqu’elle est jugée en dégradation”, constatent Qualtrics et Augmented Talent.

Or, selon les deux cabinets spécialisés dans “l’expérience collaborateur”, chez les organisations qui ont mis en place une “pratique régulière d’écoute” des salariés, à 31 % via des enquêtes internes, la satisfaction à l’égard de l’écoute des collaborateurs s’élève à 88 % lorsque ces enquêtes sont “suivies d’action”.

 

LIRE AUSSI : Covid-19 et santé au travail : les salariés déplorent le manque d’écoute de leurs managers

 

L’entreprise “plus à l’écoute des clients que des salariés”

L’étude souligne une “fracture dans la perception de l’écoute des collaborateurs”, selon le sexe. Ainsi, 64 % des hommes sont satisfaits du niveau d’attention porté par leur employeur, contre 54 % des femmes, “quel que soit leur statut (cadre, agent de maîtrise, employé, ouvrier)”.

Une autre fracture concerne l’écart entre l’écoute des clients et celle des collaborateurs. En effet, “l’écoute des clients semble être plus importante pour les organisations que l’écoute des salariés”, souligne Qualtrics. Seuls 12 % des salariés jugent que leur employeur prête plus d’attention à l’écoute des salariés qu’à celle des clients, “comparé à 21 % pour l’inverse”.

“Cette enquête révèle un point de frustration des salariés dont l’entreprise leur semble plus à l’écoute des clients que d’eux-mêmes. Alors que le bien-être des salariés est aujourd’hui un sujet prioritaire pour de nombreuses organisations lourdement impactées par la crise, il est temps pour les dirigeants de reconnaître et de valoriser le lien étroit entre l’impact de l’expérience des salariés et l’expérience des clients plutôt que de creuser l’écart”, note Douglas Rosane, responsable Qualtrics du développement de l’Expérience Collaborateur en France.

 

 

LIRE AUSSI : L’empathie en entreprise, un bien nécessaire

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires