Carrière Cadres-salaires

Le digital booste le salaire des cadres

, par Nicolas Monier

Le dernier baromètre Expectra vient de tomber. Nouveau très bon cru pour les salaires des cadres avec une progression de 2,4 % sur 2019. Ils voient ainsi leur salaire médian s’établir à 45 793 euros. Le taux de chômage de cette catégorie professionnelle atteint moins de 3,5 % contre une moyenne nationale de 8,7 %.

 

La transformation digitale des entreprises accroît la demande de profils ultra qualifiés. Dans un marché sous tension, ces métiers pointus demeurent activement recherchés. Les recruteurs sont donc obligés de s’aligner sur les exigences salariales de ces nouvelles pépites. Force est de constater que tous les secteurs sont concernés par ces hausses de salaire. Y compris dans le secteur du BTP.

Comme le souligne le baromètre Expectra, “les chantiers sont de plus en plus fréquemment modélisés numériquement grâce au BIM (building information modeling) pour optimiser les délais de construction. De plus, le recours de plus en plus fréquent aux engins de chantiers connectés nécessite des compétences spécifiques.“

De son côté, la filière IT enregistre une hausse des salaires de 2,2 % sur 2019. Le numérique joue ici à plein son rôle de locomotive. Un secteur articulé désormais autour des problématiques liées à l’intelligence artificielle, du cloud ainsi que de la réalité virtuelle et augmentée. On assiste là aussi à une importante pénurie autour de certains métiers nécessitant des compétences en architecture et sécurité des systèmes informatiques. À noter que le métier d’ingénieur système voit son salaire augmenter de 6,3 % sur 2019.

“Comme en 2018, les dépenses IT continuent d’exploser dans les infrastructures, le cloud et la cyber sécurité“, révèle le baromètre.

 

Une digitalisation galopante

 

Le secteur commercial et marketing, sans surprise, n’échappe pas à la règle du tout digital. Social media manager (+ 6,2 %), user interface designer (+ 5,9 %) et chefs de projet digital (5 %) voient leur salaire largement augmenter. À noter, que cette année, Expectra révèle que les data analyst sont particulièrement recherchés puisque la demande sur ce type de profil a enregistré une hausse de près de 40 %. Le secteur de l’industrie n’échappe pas à la règle de la numérisation galopante. En effet, l’industrie 4.0 se doit de faire appel à des ingénieurs ayant de fortes compétences digitales. Poursuivant son analyse du spectre économique, le baromètre remarque que le secteur comptabilité et finance tire son épingle du jeu avec une croissance des salaires de 2,7 % sur 2019. Dans ce secteur, le big data oblige les entreprises à se mettre au goût du jour.

“La comptabilité et finance se réinvente sous l’impulsion des technologies numériques qui permettent d’automatiser les tâches à faible valeur ajoutée“, note Expectra.

La transformation digitale évangélise également la filière RH, paie et juridique. 2 % de hausse salariale et des métiers désormais articulés autour de la blockchain, de la cyber sécurité, de l’IA ou encore des legal bots.

 

2020 sur le même trend

 

Selon les responsables d’Expectra, il est évident que ces hausses de salaires devraient se maintenir sur 2020.

“Les cadres ont désormais la main. D’autant que ce besoin en compétences digitales explose et ne progresse pas au même rythme que les formations des salariés. La demande reste donc pour le moment constamment en tension“, note Christophe Bougeard, directeur général d’Expectra.

Si l’Île-de -France abritant un grand nombre de sièges sociaux vampirise les profils les plus pointus, force est de constater que les PME en région sont également en forte demande sur ces nouveaux métiers numériques. Des tendances qui devraient conforter les cadres dans leur choix professionnel.

 

Nicolas Monier

Nicolas Monier


Sur le même thème