Carrière bucheron

Bûcheron, journaliste de presse écrite et militaire : les pires professions de 2014

, par Julie Tadduni

Le site américain Career Cast a dévoilé son classement des meilleurs métiers à exercer en 2014. Les professions scientifiques ont la cote.

Le papier n’a pas d’avenir ? C’est en tout cas ce que semble constater le dernier classement des meilleurs métiers à exercer par le site américain Career Cast. En 2014, la palme du pire métier revient au bûcheron, suivi de près par le journaliste de presse écrite victimes tous deux, selon le site Web, d’une industrie en déclin.

Beaucoup de stress pour pas grand chose
Le classement tient également compte de l’environnement de travail, du niveau de stress et de rémunération. Là aussi, bûcherons et journalistes de presse écrite se distinguent avec des salaires annuels médians respectifs de 24 340 dollars (19 758 euros) et 37 090 dollars (30 108 euros).
Le journaliste récolte les notes de 192/200 pour son niveau de stress, de 190/200 concernant son environnement de travail et de 196/200 au sujet de ses perspectives d’embauche. Le personnel militaire non gradé arrive en troisième position, suivi par le chauffeur de taxi.

Les maths dans le trio de tête
Même si elles font rarement rêver les enfants, le trio de tête fait la part belle aux professions scientifiques. Il regroupe les métiers de mathématicien, professeur d’université et statisticien. Le domaine de la santé est également très valorisé, avec les professions de dentiste (6e) et orthophoniste (10e).

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Courrier cadres


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires