Management thumbnail_team com

Arnaud Bochurberg : « Il faut être acteur de sa propre solution plutôt que d’être spectateur de celle de l’autre »

, par Marie Roques

Arnaud Bochurberg est directeur de société et professeur associé à l’université Gustave Eiffel où il enseigne la psychosociologie et la communication. Il propose dans son ouvrage La communication solutionnelle, une méthode pour mieux communiquer en entreprise et retrouver de l’harmonie au sein des équipes. Rencontre.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le contexte de sortie de l’ouvrage ?

Je suis professeur et je travaille sur les problématiques de la communication interpersonnelle. J’ai donc eu l’idée de proposer une méthode qui permette aux gens de communiquer de manière plus harmonieuse.
Par exemple, dans le monde de l’entreprise, il y a bien souvent des tensions, des manques de motivation surtout en cette période chahutée. Ces phénomènes sont principalement liés à un manque de langage et de communication. L’idée est donc d’apporter des outils pour mieux communiquer et travailler ensemble. Nous avons tendance à communiquer sur le problème plutôt que dire ce que l’on souhaite et laisser l’autre proposer des solutions.

 

En quoi cette méthode peut réellement changer notre manière de communiquer ?

Tout simplement car apprendre à mieux communiquer change notre vision de la performance. Par exemple, vous me rapportez un rapport qui comporte de nombreuses fautes d’orthographe. Si je ne communique que sur le problème je dis simplement que c’est inacceptable. Cela va générer de la frustration, de l’humiliation et créer chez mon interlocuteur un manque de confiance en soi, mais aussi un sentiment d’injustice. On oublie tout le travail qui a été mené en amont. La communication solutionnelle va exprimer une émotion. Certes, ces fautes me contrarient, que comptez-vous faire pour rattraper vos erreurs ? Il est essentiel de parler d’adulte à adulte et d’apporter la solution.

 

A lire aussi : Visioconférences, la qualité des échanges audio, un enjeu pour les entreprises

 

En quoi ces problèmes de communication peuvent constituer un véritable blocage en entreprise ?

Aujourd’hui, les entreprises nous sollicitent pour des actions de team building, mais nous intervenons a posteriori quand les problèmes sont installés. L’idée est donc de reconstruire. A partir de la méthode autour de la communication solutionnelle, les équipes prendront conscience qu’il faut arrêter de colmater les brèches et prendre conscience qu’avec du respect mutuel, on peut obtenir la même chose. On ne voit pas les effets immédiatement, mais on peut les voir dans le temps.

 

Quels sont les grands piliers de la communication solutionnelle que les cadres en entreprise peuvent utiliser ?

Cela implique de s’inclure dans une relation plus engageante où chacun prend plus de responsabilité et s’engage à favoriser la communication et l’autonomie du collaborateur. C’est lui qui va apporter la solution. L’idée est d’être acteur de sa propre solution plutôt que d’être spectateur de celle de l’autre. Il faut changer de mentalité et on ne pourra le faire que par le langage. Il faut changer de logiciel pour communiquer sur la solution.

Pour en savoir +, rendez-vous sur le site communication-solutionnelle.com

 

 

La-communication-solutionnelle

 

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires