Un cadre sur deux se rend au travail à reculons

, par Fabien Soyez

Paradoxe : alors qu’ils sont en situation de force vis-à-vis des recruteurs et de leurs employeurs, les cadres sont 48 % à venir au travail sans motivation, quand ils ne se sentent pas contraints et forcés.








Le télétravail intensif isole les cadres

, par Fabien Soyez

Alors que les salariés l’appellent de leurs vœux, le télétravail ne rend pas forcément plus heureux. Selon la Dares, ceux qui le pratiquent régulièrement, en majorité des cadres, se sentent ainsi isolés, travaillent plus que les autres, et ont deux fois plus de chance de tomber en dépression.