RSE La “Bulle Musicale” de la société Cap Enfants, un outil pédagogique innovant.

La “Bulle Musicale” de la société Cap Enfants, un outil pédagogique innovant.

Crèches interentreprises : “participer aujourd’hui à l’épanouissement des adultes de demain”

, par Mélanie Maudieu

À l’occasion d’une rencontre sur “Comment créer de la valeur en développant l’engagement de vos collaborateurs ?”, des invités ont témoigné sur leur expérience de la crèche interentreprises.

Des avantages pour les salariés et les entreprises et des enfants plus épanouis. Voilà ce qui ressort d’une conférence sur les impacts des crèches interentreprises, organisée par la société Cap Enfants.

 

Une solution pour satisfaire tout le monde

Les crèches interentreprises ont des avantages conséquents pour les parents/salariés. “La proximité de la crèche avec le lieu de travail m’a permis de continuer à faire mes horaires, et je suis plus tranquille de savoir mon fils avec des professionnels de la petite enfance”, témoigne Pascale Zilli, déléguée du personnel à EMC et parent d’un enfant accueilli dans une crèche Cap Enfants. En ce qui concerne les entreprises, Pierrette Schaeffer, responsable des ressources humaines à Thales, affirme : “Ça nous évite d’avoir à recruter et reformer quelqu’un d’autre, et ça nous permet de fidéliser notre personnel”. “Et puis on attire beaucoup de jeunes diplômés, un véritable atout pour nous”, complète Jean-Marie Simon, directeur général d’Atos France.

 

Des enfants épanouis grâce à la “Bulle Musicale”

Un avantage pour les parents et les entreprises, mais qu’en est-il des enfants ? Chez Cap Enfants par exemple, la pédagogie est basée sur la musique et la diversité culturelle. “Chaque mois les enfants découvreNT un pays, notamment grâce à la ‘Bulle Musicale’, qui permet de jouer tout en apprenant”, explique Claudia Kespy-Yahi, fondatrice et directrice de Cap Enfants. Elle explique que cet outil breveté contribue à l’éveil des enfants, grâce à une interactivité multisensorielle dont ils sont les acteurs, de découvrir le monde qui les entoure et de développer leur capacité d’écoute, ce qui renforce leur potentiel d’apprentissage des langues étrangères. “Mon fils a parlé très tôt, parfois il sort des mots étonnant pour un enfant de 4 ans. De temps en temps, il regarde des vidéos sur la tablette, dans toutes les langues et il adore ça”, raconte Pascale Zilli. “Ce qui est important pour moi c’est de participer aujourd’hui à l’épanouissement des adultes de demain”, conclut la directrice de Cap Enfants.

 

Des aides de l’État aux entreprises pour le financement des crèches

Pour inciter à la création de crèches d’entreprises, les pouvoirs publics ont mis en place des aides. “Les entreprises bénéficient de 83 % de défiscalisation sur les dépenses engagées pour réserver une place en crèche”, explique Jean-Marie Simon, après une question posée sur le financement. “Et les parents participent selon leurs revenus, en fonction du quotient familial”, continue la directrice de Cap Enfants.

Mélanie Maudieu


Sur le même thème