RSE web-stagiaire

5 conseils pour bien accueillir un stagiaire en entreprise

, par La Rédaction

Tribune – Alors que la période la plus dynamique en ce qui concerne les recrutements de stagiaires va débuter au mois d’avril, il est important que les entreprises prennent les devants afin de les accueillir et les accompagner au mieux. Par Julien André, directeur emploi chez Vivastreet.

 

1. Désigner un tuteur qui a de la pédagogie

Le choix du tuteur n’est pas une chose à prendre à la légère. Le tuteur est une personne très importante pour le stagiaire qui doit à la fois maîtriser parfaitement son domaine d’expertise, mais également faire preuve de pédagogie et de patience en direction d’une personne qui est en phase d’apprentissage. Son rôle n’est pas seulement administratif, il doit s’engager au côté de l’étudiant pour le faire progresser.

 

2. Ne pas négliger la phase d’intégration

Souvent négligée, la phase d’intégration permet au stagiaire de se rendre compte de manière globale de l’importance et de la valeur de son travail. L’intégration et l’accueil dans une entreprise sont des étapes importantes, puisqu’elles permettent de donner immédiatement au stagiaire le sens de sa fonction et une perspective plus large à son propre travail. Par exemple, une visite complète des différents services de la société pour expliquer leurs importances et le présenter à ses nouveaux collègues, facilitera grandement son intégration.

 

3. Exposer les règles de l’entreprise

Détailler les règles de l’entreprise : tout ce qui concerne les horaires, les pauses, etc. peut paraître également quelque chose de trivial, mais il ne faut pas oublier qu’une personne en stage est quelqu’un qui est souvent en manque de vécu en milieu professionnel. Un rapide retour sur les règles de savoir-être au sein de l’entreprise vous permettra également de fixer quelques limites élémentaires mais toujours bonnes à rappeler.

 

4. Oublier les missions café/photocopies et donner des responsabilités

Afin d’assurer l’adéquation entre la formation et les obligations de travail, il est important de transmettre les connaissances et les savoirs mais également d’accompagner le stagiaire dans les tâches confiées. En effet ses missions doivent servir directement à l’activité de l’entreprise, et non pas améliorer seulement le quotidien des personnes en charge du stagiaire. Les stages pour faire du café et des photocopies toute la journée sont donc à bannir. Enfin un suivi appuyé du tuteur doit rapidement laisser place à une confiance mutuelle et une plus grande autonomie. Il est donc important de lui donner des responsabilités dans les tâches qui lui sont confiées afin de lui permettre de progresser.

 

5. Évaluer le travail effectué en faisant des bilans d’étapes

Enfin, pour un stagiaire, l’apprentissage est une affaire de temps, de patience et de pédagogie. Il faut apporter une aide mais également un regard critique sur le travail effectué. Expliquer vos raisons de satisfactions ou d’insatisfactions. Apprendre de ses erreurs et surtout comprendre “pourquoi’’, est un bon moyen de progresser. C’est pour cela qu’il est important de faire des points d’étapes afin que vous puissiez échanger sur le travail effectué. Il peut être également opportun pour votre société de lui proposer de rédiger un rapport d’étonnement à la fin de sa période de stage, dans lequel il exposera ce qui l’a surpris au sein de votre organisation et ce qui pourrait être amélioré.

À propos de l’auteur

Portrait 2.0

Julien André est directeur emploi chez Vivastreet, site spécialisé dans les petites annonces en ligne avec près de 12 000 offres de stage et d’alternance en 2016.

 

La Rédaction


Sur le même thème