RSE jerome_adam-web

“Aborder avec bonne humeur les sujets de diversité”

, par Marie Roques

Auteurs de la Web-série “J’en crois pas mes yeux”, Jérôme Adam et Guillaume Buffet se lancent dans la production d’un documentaire sur leur ascension du mont Ventoux, en tandem. Un travail d’équipe d’autant que Jérôme Adam est malvoyant. “Nous souhaitons aborder sous un angle nouveau les rapports entre les personnes valides et handicapées”, résume-t-il.

Quelle est l’origine de votre tandem ?
Nous travaillons sur la Web-série “J’en crois pas mes yeux” depuis 2010 diffusée au sein de nos entreprises partenaires. Il s’agit de rassembler les publics, de créer du lien autour de sujets de diversité et notamment sur la collaboration entre les personnes valides et handicapées. Après une première expérience en tandem sur la montagne de Reims en 2011, nous avons eu l’idée de produire un documentaire afin de prolonger notre message dans le cadre exceptionnel du mont Ventoux. Nous avons levé les fonds nécessaires et nous nous sommes rapidement retrouvés embarqués dans cette aventure.

Quel est le calendrier ?
L’ascension aura lieu au mois de juin, mais les étapes restent à définir. Garmin, partenaire de l’opération vient de mettre deux coachs à notre disposition avec lesquels nous allons élaborer un programme d’entraînement.

Pourquoi avez-vous choisi le mont Ventoux ?
L’idée vient de Guillaume qui fait beaucoup de vélo depuis plusieurs années. D’abord du VTT, et ensuite du vélo de route depuis deux ans. Pour cette discipline, l’ascension du mont Ventoux est mythique car elle démarre quasiment au niveau de la mer pour atteindre 2 000 mètres d’altitude. Cette étape légendaire est aussi un bon porte-parole pour nous permettre de véhiculer nos messages.

Justement, quels messages souhaitez-vous faire passer ?
Le tandem est un objet de rassemblement. Nous avons besoin l’un de l’autre pour avancer et s’attaquer à cette montagne. Nous voulons donc adresser un message d’unité autour des différences, du vivre ensemble et aussi du travailler ensemble. Si nous arrivons a avoir suffisamment de budget, notamment auprès de nos entreprises partenaires, nous pourrons imaginer créer un événement autour du projet.
Le Web documentaire sortira au mois de novembre. Il sera disponible en accès libre et sur les sites des entreprises qui nous ont soutenus.

Pour en savoir plus : www.jencroispasmesyeux.com.

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour Courrier cadres


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires