RSE parfums-web

Marionnaud mise sur le tri sélectif

, par La Rédaction

L’enseigne de produits de beauté a annoncé, le 14 avril 2016, le déploiement du tri sélectif au sein de l’ensemble de ses points de vente. L’objectif : réduire son empreinte carbone.

 

Marionnaud a annoncé déployer le tri sélectif des produits de beauté dans ses 515 magasins. Une initiative qui est partied’un constat simple : en 2015, l’enseigne a écoulé 47,6 millions de flacons de parfums et 440 millions de produits de maquillage, autant d’articles qui ont fini dans les poubelles des consommateurs sans forcément être bien triés. Car selon un sondage effectué par Marionnaud en partenariat avec l’Ifop*, si 86 % des personnes interrogées assurent pratiquer le tri sélectif aujourd’hui, elles ne sont que 58 % à recycler leurs produits de beauté.“C’est d’ailleurs assez étonnant car le recyclage est bien ancré auprès des consommateurs, assure Olivier Carrette, directeur marketing de Marionnaud. 93 % de nos Français déclarent que le tri sélectif est un geste éco-responsable utile. Nous avons donc été frappés par cette différence de comportement et avons voulu comprendre pourquoi les consommateurs ne vont pas au bout de leur démarche de recyclage.”

Un intérêt des consommateurs

Pourtant, l’étude dévoile que 66 % des consommateurs interrogés expriment leur intérêt pour une enseigne beauté recyclant l’ensemble de leurs produits de beauté. C’est donc pour montrer la voie à leurs clients et minimiser son empreinte carbone que, depuis le 11 avril, Marionnaud propose de recycler tous les produits ramenés par les consommateurs. “Et ce qu’ils soient vendus par notre enseigne ou non. Les seuls produits que nous n’acceptons pas sont les aérosols et les compléments alimentaires, pouvant être associés à de la beauté, indique Olivier Carrette. Et puisque l’on sait que proposer cet acte de recyclage ne suffira pas pour inciter les consommateurs à trier leurs produits, nous avons mis en place un acte de récompense.” Ainsi, dès qu’un article sera ramené pour être recyclé, le consommateur bénéficiera de 20 % sur le produit ou le soin de son choix mais également de 25 points supplémentaires sur sa carte fidélité dès 10 euros d’achat.

Un process bien défini

Pour mener à bien cet engagement éco-responsable et crédibiliser sa démarche, l’enseigne a passé un partenariat avec Veolia. Une fois les produits triés en magasin et acheminés vers l’unique entrepôt de l’enseigne situé en Seine-et-Marne (77), Veolia sera en charge de les collecter et les recycler. “Le verre sera conduit dans l’usine verrière et le plastique dans une unité de revalorisation énergétique”, souligne Marionnaud. L’objectif de l’enseigne, pour la première année, est de recycler 700 000 flacons de verre et 260 000 produits plastiques. Pour y arriver, Marionnaud a formé ses conseillères beauté dès la fin 2015. “Nous avons débuté le recyclage de nos testeurs en octobre dernier afin de familiariser nos équipes avec le tri des plastiques, indique Olivier Carrette. Puis en janvier, nous avons élargi le recyclage aux flacons des parfums en verre pour recycler, enfin, aujourd’hui à l’ensemble des produits de beauté.”

*Sondage réalisé sur 1 002 personnes, par l’Ifop pour Marionnaud, en février 2016.

La Rédaction


Sur le même thème