Management jeune cadre

Entreprises : ce qu’en attendent les nouvelles générations

, par Marie Roques

On le sait, les aspirations des nouvelles générations ont changé et cette évolution a été accélérée par la crise sanitaire. Il devient essentiel pour les entreprises de s’adapter à leurs nouvelles priorités.

Que veulent les jeunes ? Selon une étude menée par Bearing Point et l’EDHEC NewGen Talent, les attentes des nouvelles générations ont changé dans un contexte de crise dans lequel le marché de l’emploi ne leur est plus favorable. Ainsi, l’étude met en avant trois nouvelles priorités. Le fait de participer à une aventure collective, qui dépasse le strict cadre du travail est un moteur d’engagement pour les jeunes collaborateurs qu’ils perçoivent comme un encouragement à mettre leurs atouts personnels au service de l’entreprise.

On apprend aussi que les jeunes actifs souhaitent éprouver des méthodes de travail innovantes, favorisant l’esprit d’équipe, au sein d’espaces collaboratifs. Ainsi, ils valorisent un environnement de travail bienveillant et l’acquisition de nouvelles compétences comme facteurs clés de motivation.

Par ailleurs, l’un des critères de motivation différenciant est désormais l’impact de l’entreprise sur son environnement et sa capacité à répondre aux problématiques diverses et d’inclusion.

 

A lire aussi : Un an de Covid-19 : Pourquoi les jeunes boudent le télétravail et veulent retourner au bureau

 

De l’engagement sinon rien

L’étude met aussi en lumière le fait que les jeunes actifs aspirent à ce que leur entreprise s’engage. Ainsi 59 % souhaitent la garantie de bonnes conditions de travail, 57 % placent la lutte contre la corruption et le respect des droits humains comme prioritaire au même titre que la mesure et le contrôle de l’impact environnemental.

“En définissant l’engagement par l’alignement aux valeurs, au sens du collectif et au challenge, les jeunes générations ont redessiné ce qui donne du sens au travail : apprendre, s’épanouir, prendre des responsabilités, tout en maintenant un équilibre vie professionnelle/vie privée satisfaisant. Pour ces jeunes, réussir c’est avoir un impact utile socialement, c’est participer à une aventure collective porteuse de sens”, estime Manuelle Malot, directrice de l’EDHEC NewGen Talent Centre.

Le challenge du management de demain sera donc “de cultiver l’engagement des collaborateurs autour de valeurs et d’objectifs partagés”, conclut-elle.

 

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires