Management meditation-VR

L’entreprise islandaise qui veut vous faire méditer au bureau (grâce à la VR)

, par La Rédaction

Chaque année depuis 4 ans, deux “baroudeurs de l’innovation managériale” partent autour du monde découvrir des pratiques innovantes en matière de QVT. Convaincue de l’importance d’aller chercher autour du monde les solutions QVT de demain, l’équipe Moodwork accompagne cette année Caroline et Claire, les baroudeuses 2019, dans leur périple. Seconde étape, toujours en Islande, au sein de la start-up Flowvr, qui développe une application proposant aux salariés des modules de méditation en réalité virtuelle. Par le Dr. Nolwenn Anier, directrice du Pôle Recherche chez Moodwork

 
Deuxième étape des baroudeuses : nous retrouvons Caroline et Claire au sein de la start-up Flowvr. Créée par Tristan Griffin, cette société développe et vend aux entreprises une application proposant aux salariés des modules de méditation guidée en réalité virtuelle (VR). Les bienfaits sur le bien-être des salariés seraient nombreux. Alors, bonne ou mauvaise idée ? Tout dépend de la façon dont on l’introduit !

La méditation a le vent en poupe. Les neurosciences se sont emparées de ce sujet il y a maintenant quelques années. Réduction de l’anxiété et du stress, augmentation des capacités de concentration, amélioration de la santé cardio-vasculaire et de la résistance de l’organisme … Les études scientifiques se multiplient et montrent les bienfaits de la pratique régulière de la méditation sur la santé physique et psychique.

Selon le neurologue français Antoine Lutz, la pratique régulière de la méditation entraînerait même une réorganisation des structures cérébrales, notamment dans les zones allouées à l’attention et à la régulation des émotions. Loin des clichés auxquels on associait auparavant cette discipline, la méditation est de plus en plus reconnue comme une pratique saine. Il y a donc de très bonnes raisons de favoriser la pratique de la méditation, y compris au bureau.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça commence à se savoir. De nombreuses entreprises (y compris des géants comme Google ou Intel) proposent aujourd’hui à leurs salariés des stages de méditation en pleine conscience (le fameux mindfulness). Certaines entreprises proposent même à leurs salariés des retraites de méditation.

meditation-bureau-Flowvr

 

Attention à l’injonction au bonheur

Par ailleurs, on voit de plus en plus d’indépendants ou de start-up (à l’instar de Flowvr) proposer des services toujours plus innovants pour inciter les salariés à méditer. Une bonne idée, qui peut cependant aller contre les principes de la méditation si elle est mal appliquée. Cette discipline vise en effet à permettre aux individus un retour à soi et au moment présent, afin de mettre en veille les problèmes mis en avant par le “mental” (en d’autres termes, par le cerveau qui pense, analyse le passé et anticipe l’avenir, et qui est la principale source de mal-être).

La méditation ne connaît pas les notions de performance, d’efficacité, de compétition. C’est une pratique individuelle, volontaire, basée sur la bienveillance et l’absence de jugement. Dans ce cadre, inciter les salariés à méditer pour augmenter leur bien-être et leur productivité (ce qui est la promesse faite par les formateurs et start up vendant des solutions “méditation”) peut facilement ressembler à une injonction au bonheur. Or, se sentir obligé d’être heureux a des effets contre-productifs sur le bien-être réel. Alors comment proposer la méditation aux salariés qui le désirent tout en évitant de l’instrumentaliser ?

Parce que oui, proposer une pratique méditative à ses salariés est une bonne idée, d’autant plus quand la pratique est facilitée par la réalité virtuelle ! Mais il est nécessaire que celle-ci soit mise en place dans un cadre qui permette vraiment ses bénéfices.

islande-Flowvr-baroudeurs-innovation-manageriale

 

Il n’existe pas de remède unique aux situations stressantes

Voici quelques conseils aux entreprises qui souhaiteraient mettre place une solution telle que Flowvr. Premièrement, il convient de (se) rappeler qu’on ne peut pas obliger les salariés à être heureux. Favoriser le bien-être professionnel revient essentiellement à fournir aux salariés les meilleures conditions pour exercer leur emploi. Mais même dans les conditions rêvées, il arrivera que certains salariés aient des soucis, soient de mauvaise humeur, soient fatigués … soient humains en fin de compte. La méditation peut donc améliorer le bien-être des salariés, mais ne soyez pas déçus si vos salariés n’affichent pas un sourire permanent.

Deuxième point : il n’existe pas de remède unique aux situations stressantes. Il est donc inutile d’inciter une personne à mettre en place une certaine pratique si elle ne lui convient pas ! Communiquez sur les bienfaits de la méditation mais laissez aux salariés le choix d’y avoir ou non recours en fonction de leurs besoins et de leur sensibilité.

Enfin, troisième point : il est nécessaire de garder en tête que la méditation, malgré tous ses bienfaits, ne peut et ne doit pas être le cœur d’une politique QVT. La motivation et l’engagement des salariés proviennent avant tout du contenu et de l’organisation du travail et non de l’ambiance ou de l’accès à des services. Une solution telle que Flowvr doit donc être réservée à des entreprises ayant déjà mis en place des démarches QVT avancées !

Sur ce, asseyez-vous en tailleur et fermez les yeux …

 

L’auteure

Nolwenn Anier est docteure en psychologie et dirige le pôle recherche de Moodwork, solution digitale pour la qualité de vie au travail. Moodwork est une plateforme web et mobile qui permet aux salariés d’améliorer leur bien-être au travail grâce à l’analyse de leurs besoins, à des contenus personnalisés et à un accompagnement individuel avec des psychologues du travail..

 


 

–> Vous avez aimé l’histoire de l’entreprise Landsvirkjun ? Retrouvez tous les mois sur le site de Courrier Cadres, une étape des baroudeuses, qui sera analysée par le Pôle Recherche de Moodwork !

 

–> Vous souhaitez connaître les aventures des Baroudeurs éditions 2018 ? Moodwork organise un webinar avec Cassandre et Mathieu le 17 septembre 2019 à 11h45 . Inscrivez vous pour découvrir les solutions  innovantes en matière de QVT mises en place dans 6 entreprises de nationalité différente et poser toutes vos questions aux baroudeurs.

 

A LIRE AUSSI

–> 3 innovations managériales inspirantes découvertes aux 4 coins du globe

–> Tour du monde des innovations managériales : télétravail et droit à l’erreur

 
 

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème

Reconnaissance au travail : “les managers ont peur d’ouvrir la boîte de Pandore”

, par Fabien Soyez

Avec Jean-Pierre Brun, professeur de management à l’université de Québec, Christophe Laval, ancien DRH du groupe Yoplait et de Compass Group en Europe, a écrit un livre dans lequel il s’intéresse aux effets de la reconnaissance sur la santé, les performances et l’engagement des salariés. Il nous en dit plus sur cette qualité managériale et son importance dans le cadre du monde du travail.


Vos réactions (1)

  1. L’entreprise islandaise qui veut vous faire méditer au bureau (grâce à la VR) – nouvellesdefrance, le

    […] Source link […]

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires