Management manager_CC

Comment améliorer la performance et tirer les compétences vers le haut ?

, par La Rédaction

Tribune. Dans une équipe, il est rare de trouver des collaborateurs qui sont tous au même niveau de performance ou dont les compétences sont également identiques. En revanche, pour leur manager, il est important d’avoir une équipe qui soit la plus performante possible, avec le meilleur niveau de compétence. Quelles sont les voies envisageables ? Par François Perotto, senior consultant Kreno Consulting.

 

Effort, Efficacité Personnelle et Rigueur

De nombreuses recherches ont mis en lumière certaines caractéristiques des collaborateurs performants : ils ont un haut niveau d’effort avec des niveaux élevés d’efficacité personnelle et de rigueur.
L’effort est considéré comme un input, dont le résultat (output) est la performance ; l’un étant la résultante de l’autre. En outre, on peut distinguer deux composantes dans l’effort : le niveau de l’effort avec le “working hard” (travailler dur) et la direction de l’effort avec le “working smart” (travailler avec entendement, discernement).
Les collaborateurs performants dirigent mieux leurs efforts que les collaborateurs à la performance plus standard. En effet, l’effort des plus performants est un effort du type “working smart”, alors que l’effort des performants standards est un effort du type “working hard”.
D’autre part, les collaborateurs performants ont cette capacité de capitaliser sur leurs réussites, se créant ainsi un terreau d’expériences positives vécues (leurs succès passés), qui va développer leur sentiment et leur niveau d’efficacité personnelle.Enfin, le niveau de rigueur plus élevé des collaborateurs performants se matérialise par le fait qu’ils sont très orientés sur l’objectif et son atteinte.

Voici quelques suggestions pour améliorer la performance et accompagner la montée en compétences des performants standards :

– Fixer des objectifs clairs et spécifiques.
– Assurer la maîtrise du poste au travers d’accompagnements (coaching au poste), de mises en situation, de jeux de rôle…
– Développer les occasions d’expériences vicariantes (mimétisme).
– Diriger l’effort vers le “working smart”. Les expériences vicariantes, les mises en situation et les jeux de rôle, ainsi que des accompagnements ad-hoc sont des outils adaptés.
– Développer les expériences positives et les aider à capitaliser sur elles ; le feedback constructif est un outil efficace en la matière.

Cette liste n’est pas exhaustive et doit être adaptée au contexte organisationnel et culturel de l’entreprise. Il est primordial de bien déterminer les comportements à favoriser et les compétences à acquérir et développer. Le rôle du manager est essentiel ; il doit savoir aussi s’appuyer sur son équipe pour favoriser la fertilisation croisée, qui contribuera à fédérer, impliquer et motiver.

 

Qui est l’auteur ?

FrancoisPerotto-courriercadres

François Perotto est senior-consultant Kreno Consulting (www.kreno-consulting.fr)
Suivez-le sur LinkedIn

 

 

La Rédaction


Sur le même thème