Management payet

365 jours pour prendre soin de moi : genèse d’un livre

, par La Rédaction

Dans une tribune, Gilles Payet, coach en prise de parole, formateur et sophrologue, raconte comment il en est venu à écrire un livre sur son domaine d’expertise. Un récit qui a pour but d’inspirer les cadres et de les encourager à publier sur leur domaine d’expertise. Car l’écriture peut ouvrir de nombreuses portes, et particulièrement dans la sphère professionnelle.

365 jours pour prendre soin de moi. Il est 3h45 du matin… Nous sommes le dimanche 5 avril 2020. Et je me réveille en pleine nuit avec cette idée. Je descends jusqu’à mon bureau et commence à écrire… et surtout à réfléchir. Que signifie le soin de soi ? Soin du corps bien sûr. Soin de l’esprit aussi. Mais aussi soin dans sa relation aux autres et au monde… Les idées évidentes arrivent rapidement !

Prendre soin de moi c’est porter mon attention sur mon alimentation, mon sommeil, mon activité physique… OK, mais prendre soin de moi c’est aussi faire attention à la façon dont je me parle. C’est aussi respecter mes valeurs. Et agir en accord avec elles. C’est aussi identifier mes environnements favorables. C’est également apprendre à dire « non » plus souvent. Lorsque je m’éloigne de ce qui m’anime. Mais prendre soin de moi c’est aussi prendre soin des autres. Et de mon environnement proche : espace de vie, animaux, nature…

Et au fil des heures, les idées fusent… J’ai même du mal à m’arrêter. Et d’ailleurs je ne m’arrête pas. Le soir, vers 22h00. J’ai déjà enchaîné 18 heures de travail. Et plus je travaille sur cette idée et plus je me passionne pour le sujet. Alors je bosse d’arrache pied. Chacun des 10 jours qui suivent. J’adapte mon emploi du temps. Et j’y glisse selon les jours 2, 3, 4… et parfois jusqu’à 10 heures de travail. Et 11 jours après j’ai ma V1. C’est-à-dire une version « présentable » avec 365 idées, conseils, phrases inspirantes et exercices – répartis sur les 365 jours de l’année.

 

Voici le message LinkedIn envoyé à l’éditeur

0

Et ce même 11e jour, le jeudi 16 avril, à 16h10, je trouve mon éditeur ! Cela faisait environ 5 jours que j’envoyais des messages. Principalement en utilisant LinkedIn. Et en mobilisant aussi mon carnet d’adresses. Pas facile, on est en plein confinement… Et ce fameux 11e jour je retrouve une ancienne collègue, Sophie, que je n’avais pas vue depuis… 11 ans ! Sophie dirige la maison d’édition ESF – Sciences humaines. Et je lui présente donc le projet à 16h10 le 16 avril. Et la réponse de Sophie arrive 9 minutes plus tard : incroyable, le projet l’intéresse !

Le travail ensuite a été vraiment exaltant. J’ai constitué immédiatement un groupe de 15 relecteurs. Dont mes 3 enfants. Autre surprise : ils me révélaient que le « soin de soi » intéressait aussi les plus jeunes. Il y a donc eu une V2, une V3… jusqu’à une V7. C’est bizarre… j’ai l’impression de parler d’un moteur de voiture. Bref, j’avance vite. Puis je travaille avec une éditrice, Carole Fossati. Elle a plein d’idées. Et on avance alors ensemble, à 4 mains. Et ensuite vient le travail avec la graphiste, Caroline Joubert. Pareil, elle a plein d’idées ! Super boulot. Et nous sommes passés à un travail à 6 mains.

 

 

Voici une sélection de 12 pages intérieures

0 (1)

 

 

 

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires