High Tech Shutterstock

Shutterstock

7 entreprises sur 10 pensent qu’elles manquent de compétences digitales

, par Julie Tadduni

Fin octobre, Fujitsu publiait un rapport “The Digital Transformation PACT”, une enquête menée auprès de 1 625 dirigeants, concernant la transformation digitale des entreprises. Explications avec Benjamin Revcolevschi, directeur général de Fujistsu France.

 

Quels sont les éléments nécessaires pour opérer une transformation digitale ?

L’étude que l’on a menée est assez massive. Cela nous a permis de constater qu’il y a une notion d’équilibre entre quatre aspects nécessaires à la transformation digitale : les compétences qui sont les personnes, les actions menées par les entreprises, la capacité de l’entreprise à collaborer avec cet écosystème, et enfin la technologie. Nous étions convaincus qu’il y avait beaucoup d’autres aspects clés en dehors de la technologie.

 

Comment cela se traduit-il ?

Concernant les personnes, 31 % des répondants pensent qu’avoir les bonnes compétences est le plus important pour réussir et 70 % reconnaissent qu’ils manquent de compétences digitales. Cette pénurie ne s’étend pas uniquement à leur entreprise, mais au marché. D’ailleurs, 80 % des dirigeants nous disent que le manque de compétences est le plus grand obstacle pour elles en matière de transformation digitale. Notamment quand il s’agit d’intelligence artificielle puisque 83 % considèrent qu’elle va transformer les compétences dont elles auront besoin dans les 5, 7 prochaines années. Il y a une vraie prise de conscience autour de l’intelligence artificielle. C’est d’autant plus intéressant que la France est un pôle d’excellence en la matière, elle a une vraie carte à jouer.

 

Quid des autres aspects ?

Viennent ensuite les plans d’action. 90 % des entreprises qui nous ont répondu ont une stratégie digitale définie. Mais, en même temps, les trois quarts disent que les projets digitaux ne sont pas en ligne avec la stratégie commerciale globale de l’entreprise, donc il y a beaucoup d’échecs. Il faut savoir qu’un projet raté coûte en moyenne un demi million d’euros et qu’elles sont 28 % à avoir été concerné sur les deux dernières années.

 

Comment expliquer vous cette inadéquation ?

Il y a souvent une déconnexion entre ce qui est bâti par le dirigeant au niveau de la stratégie digitale et le terrain. En haut il y a beaucoup de discours quand plus bas, c’est l’expérimentation. Et il manque un lien entre les deux. C’est pourquoi il faut créer les bons modes de coopération. En matière de technologie ensuite, les tendances sont la cybersécurité, l’intelligence artificielle, le cloud et l’internet des objets. La moitié des entreprises veulent acquérir des outils de ce type.

 

Comment les entreprises peuvent-elles aborder et réussir leur transformation digitale ?

Il faut rechercher un équilibre entre ces quatre aspects. Il est important de bien s’entourer en matière de compétences et d’expertises. Il faut avoir une vraie approche systémique et faire un vrai travail sur les compétences.

 

 

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Courrier cadres


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. felix, le

    mon petit fils est Dévellopeur, cela le concerne t il? si oui quel est le montant des émoluments?

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires