Événements De nombreuses personnalités, comme Stephen Hawking, ont participé au Web Summit.

De nombreuses personnalités, comme Stephen Hawking, ont participé au Web Summit.

Web Summit 2017 : plus de 280 start-up françaises présentes

, par La Rédaction

Le Web Summit, sommet des entreprises du Web créé en 2009, est devenu le rendez-vous incontournable des start-up du monde entier et des entreprises de toutes tailles, jusqu’aux Gafa. Pour la deuxième année consécutive, la ville de Lisbonne a déployé, du 6 au 9 novembre derniers, une formidable énergie pour accueillir la manifestation, qui a réuni plus de 1 200 intervenants, 2 000 journalistes et 60 000 participants. Par Olivia Allard.

 

Cette année, Courrier Cadres était au cœur de l’énergie bouillonnante du Web Summit. Cette réunion entre les plus “grands”, les nouveaux entrepreneurs et tous les potentiels investisseurs qui feront l’actualité de demain.  Des représentants des géants du numérique (Facebook, Amazon, Google, Microsoft, Booking, Blablacar …), aux politiques, l’événement a attiré des personnalités de tous les horizons.

 

“Serons-nous aidés par l’intelligence artificielle ou mis de côté, ou encore détruits par elle ?” – Stephen Hawking

 

Dès la soirée d’ouverture, deux figures emblématiques ont fait sensation. Le célèbre physicien Stephen Hawking a tout de suite donné le ton en avertissant sur les risques de l’Intelligence Artificielle, un des grands enjeux de cette édition 2017, qui pourrait être “la pire chose de l’histoire de notre civilisation”. Mettant en garde contre les dangers et la vitesse des progrès de l’IA, il a appelé à essayer de tourner cette évolution vers plus d’utilité pour l’humanité, par la réglementation et la législation, avant que les ordinateurs de l’IA “ne s’affranchissent de l’autorité de l’humanité”. Et Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la concurrence, qui se livre à une véritable bataille contre les abus des groupes numériques américains, est intervenue sur le nécessaire respect de la libre concurrence par les Gafa (auxquels elle a récemment infligé des amendes record). “Ma mission, a-t-elle lancé, est de faire en sorte que les règles soient les mêmes pour tous de manière à ce que la concurrence ne soit pas faussée”.

 

La French Tech à l’honneur

 

Côté organisation, comme tous les participants, nous avons eu droit à notre accès personnel dans l’application smartphone dédiée à l’événement, offrant la possibilité de se contacter par message instantané, d’envoyer des photos, de se renseigner sur toutes les entreprises présentes, les conférences (plus de 800), interviews et autres événements. Les opportunités de rencontres ont été largement facilitées.

Les entreprises étaient structurées par domaine d’activité, avec également une division entre les start-up naissantes Alpha aux côtés de celles déjà plus matures Bêta. Tout a été fait pour que les 60.000 participants puissent circuler facilement, trouver les entreprises souhaitées sans difficulté, déjeuner sur place, se rencontrer… A noter la participation d’une multitude de bénévoles présents pour vous renseigner, répondre à vos attentes, vous orienter et ce… dès votre arrivée à l’aéroport ! Car le Web Summit, en réalité, c’est une ville entière qui est rythmée par l’événement pendant 4 jours ! Avec de nombreuses activités en marge du sommet, les festivités se prolongent dans la ville lorsque les portes du Parc des expositions ferment : des diners, soirées, rencontres sont prévues car “ce sont lors des événements en marge d’un sommet que naissent les grandes histoires entrepreneuriales”, affirme l’organisateur du Web Summit, Paddy Cosgrave.

Le label français “French Tech” s’est particulièrement fait remarquer cette année avec plus de 280 start-up françaises présentes. Et c’est la start-up française Lifeina (qui développe un frigo portable dédié à la conservation des médicaments) qui a remporté le concours de présentation (pitch) du Web Summit !

Au cours des 4 jours, Courrier Cadres a sélectionné une dizaine de sociétés dont les solutions innovantes s’adressent directement aux entreprises et aux décideurs. Nous vous les présenterons dans chaque numéro de notre édition papier tout au long de l’année.

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires