Entreprise open-space-CC-2018

Travail au bureau : la pandémie laissera une trace durable

, par Marie Roques

Selon une étude menée par Forrester, 30 % seulement des entreprises ont l’intention d’adopter un modèle de retour au bureau complet après la crise.

La pandémie mondiale que nous traversons laissera sans nul doute, une empreinte durable sur l’organisation du travail. Ainsi, d’après les résultats d’une enquête réalisée par Forrester, 70 % des entreprises américaines et européennes souhaitent adopter un modèle de travail hybride après la crise.

Un système dans lequel certains collaborateurs pourront travailler où ils le souhaitent pendant deux jours par semaine et revenir dans les locaux de l’entreprise les autres jours. Selon Forrester, les entreprises qui ont conscience de cette opportunité en tireront des avantages tant sur le plan de l’expérience employés que sur le plan commercial, notamment des taux de fidélisation plus élevés et des avantages en matière de recrutement à long terme.

 

LIRE AUSSI Organisation, management, bureaux : les propositions des DRH pour plus de flexibilité

 

Plan de vaccination

Dans ce cadre, 47 % des travailleurs américains et 54 % des européens estiment que les vaccins n’arrêteront pas complètement la propagation du virus. Et seuls 39 % des travailleurs américains et 34 % des européennes pensent que leur employeur a mis en place un plan de vaccination.

Forrester nous apprend aussi que deux tiers des travailleurs des deux zones ne sont pas à l’aise avec le fait que les employeurs collectent leurs données personnelles spécifiques à la pandémie.

« La pandémie nous a appris que les organisations jouent un rôle plus important dans le bien-être des employés qu’on ne le pensait auparavant”, déclare Keith Johnston, vice-président et directeur de la recherche du groupe Forrester.

“Elle révèle également comment l’avenir du travail sera déterminé par la capacité des employés à travailler n’importe où. En déplaçant les conversations pour se concentrer sur les environnements de travail qui répondent le mieux aux besoins des employés à l’avenir, les organisations peuvent s’assurer que leurs employés ont le sentiment d’être entendus et qu’ils ont l’autonomie et les outils nécessaires pour faire leur travail efficacement.”

 
 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires