Entreprise collègues

Relations salariés/employeurs : les liens restent forts, mais moins chez les jeunes

, par Fabien Soyez

Selon une étude OpinionWay pour Manutan, les liens entre les salariés et leur entreprise sont restés forts pendant la crise du Covid-19. Mais des signes d’érosion commencent à se faire jour, chez les plus jeunes principalement.

Malgré la crise, les relations professionnelles sont restées intactes, nous apprend une étude OpinionWay pour Manutan, publiée en août 2021. « 60 % des actifs estiment que le lien avec leur employeur reste inchangé. 15 % des actifs sondés vont plus loin en affirmant que ces liens ont évolué et se sont surtout renforcés dans cette situation où la solidarité était de mise. Néanmoins, 25 % ont déploré un affaiblissement de ces relations », indique ainsi l’enquête.

 

LIRE AUSSI : Fans du bureau, du télétravail ou du bien-être : les nouveaux salariés post-Covid

 

Les moins de 30 ans sont plus négatifs

Selon Manutan, distributeur de fournitures B2B, la perception varie et dépend de l’âge des actifs sondés, mais également du secteur d’activité dans lequel ils évoluent. Ainsi, 25 % des actifs âgés de 30 à 39 ans, et 23 % des 40 ans et plus, estiment que les liens avec leurs entreprises se sont dégradés. « Les jeunes actifs de 18 à 29 ans, quant à eux, sont 29 % à estimer que ces relations se sont affaiblies, notamment en raison d’un manque d’ancienneté et d’intégration, bien que 82 % d’entre eux déclarent avoir de bonnes relations avec leurs collègues et 73 % avec leur hiérarchie », peut-on lire dans l’étude.

Les secteurs du commerce et du transport sont les secteurs les plus touchés par cette dégradation du lien, avec 33 % contre 15 % qui constatent un renforcement. Les actifs du secteur des services sont 13 % à déclarer que le lien s’est renforcé, contre 24 % qu’il s’est dégradé. Enfin, le secteur du BTP semble être le moins impacté avec 21 % des actifs qui estiment que le lien s’est renforcé, contre 20 % qui pensent qu’il s’est affaibli.

« Les relations restent globalement conformes à l’avant-crise, représentant un point positif fort pour les salariés. Par ailleurs, cette période a offert des opportunités, et pour cause, 50 % des actifs estiment avoir développé de nouvelles compétences professionnelles depuis le début de la crise sanitaire », nuance Manutan.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires