Entreprise bruit-travail

QVT : le bruit au travail perturbe 59 % des salariés

, par Fabien Soyez

Selon une étude de l’Ifop, 59 % des travailleurs sont gênés par des nuisances sonores. Selon eux, le bruit (que ce soit dans l’industrie, la construction ou dans le secteur tertiaire) les rend anxieux, agressifs, et impacte même la qualité de leur travail.

 
Dans son enquête sur la qualité de vie au travail (QVT) publiée en octobre 2018, intitulée « Bruit, santé auditive et QVT, quelles réalités ? », l’Ifop nous apprend que près 59 % des actifs en poste de travail sont gênés à cause du bruit et des nuisances sonores sur leur lieu de travail. Les nuisances sonores concernent tout particulièrement les travailleurs de l’industrie (69 %), de la construction (68 %), et les ouvriers (69 %). Mais “contrairement aux idées reçues, une nette majorité des actifs du secteur des services (54 %) et des administrations (60 %) sont concernés”, indique l’étude.

 

Des conséquences sur la santé, la productivité et la QVT

Parmi les 59 % de travailleurs interrogés qui se disent perturbés par le bruit, 60 % indiquent que la gêne occasionnée par les nuisances sonores sur le lieu de travail est à l’origine de troubles auditifs, 69 % qu’elle génère de l’anxiété chez eux, 84 % qu’elle affecte leur comportement (en les rendant nerveux, las, irritables, agressifs et/ou fatigués), et 72 % (dont 83 % de cadres) qu’elle impacte la qualité de leur travail (lenteur à exécuter leurs tâches, difficultés de concentration).

 

Bouchons, casques, espace de travail revu et corrigé

Selon l’étude de l’Ifop, 30 % des salariés victimes de nuisances sonores proposent comme solution la mise à disposition de “protecteurs individuels” (bouchons d’oreille, casques anti-bruit). 23 % d’entre eux demandent la création de salles pour s’isoler, ou le réaménagement de l’espace de travail (via des solutions acoustiques, la modification du matériel, ou une nouvelle disposition des postes de travail). À noter que 19 % des interrogés proposent de mettre en place des “sessions d’information et de sensibilisation”, destinées à “modifier les comportements collectifs”.
 
 

gplus-profile-picture

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires