Entreprise dialogue social

Pour 77 % des dirigeants, les réformes du gouvernement favorisent le dialogue social

, par Pierre Tourtois

Selon une enquête menée par KPMG et l’Ifop, les cadres sont globalement convaincus que les réformes prévues vont améliorer le dialogue social.

Suite aux différentes lois sur le travail votées depuis 2013, KPMG a mené avec l’Ifop une enquête sur la manière dont les managers perçoivent l’impact de ces réformes sur le dialogue social. Pour ce faire, 400 dirigeants et DRH d’au moins 200 salariés ont été interrogés.

 

Une politique gouvernementale attendue

Selon l’étude, les cadres interrogés perçoivent avec optimisme “la politique gouvernementale sur le dialogue social”, qui prévoit notamment de privilégier les accords d’entreprise aux accords de branche. Ainsi, 77 % des dirigeants déclarent que les mesures gouvernementales auront un impact globalement positif en France. Dans le détail, 52 % des dirigeants considèrent que les évolutions légales vont nettement favoriser le dialogue social.

 

Un optimisme variable

Par contre, 41 % nuancent leur avis en déclarant que ces réformes ne vont améliorer que ”légèrement” les échanges entre les entreprises et les partenaires sociaux. Enfin, 34 % des responsables sont convaincus que ces mesures n’auront aucun impact sur le dialogue social et 11 % d’entre eux craignent une régression. Le secteur du commerce, notamment en région parisienne, adhère particulièrement aux choix de l’exécutif. Par contre, ces décisions séduisent moins dans le BTP et au sein des entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 50 millions d’euros.

Pierre Tourtois


Sur le même thème